Sur le fil - Équilibriste

il y a
2 min
1
lecture
0

Depuis quelques jours, ça me chatouille à l'intérieur, besoin d'exprimer, de dire, d'interroger, d'interpeler, de réagir, d'exprimer, de gueuler... ? Respirer = urgence vitale Réfléchir =  [+]

Image de Été 2020
Sur le fil. Équilibriste.
Un bras, une jambe en l’air.
Instable par essence.
Envie de me saouler de mots, d’entendre des voix, de voir des gens.
Sentir leurs corps autour de moi et le mien au milieu. Mon corps au milieu des autres, ma voix qui se perd dans le brouhaha ambiant, mon regard qui s’égare de bouche, en nez, en œil, qui cligne.
Sur le fil. Équilibriste.
Un cœur tombé en amour, ou vide de tout secours.
Malade par absence.
Dernière ligne droite, tenir le choc et se préparer à l’impossible : reprendre sa vie.
Reprendre ma vie comme si de rien n’était ? Comme si rien ne s’était jamais passé ?
Je n’ai pas la recette, ni le mode d’emploi, et pas de solution non plus pour le monde qui m’entoure. J’enrage. Je tourne en boucle. Je ne sais pas... Je suis démunie, les mains ouvertes, en attente de je-ne-sais-quoi. Je ne sais quoi...
Sur le fil. Équilibriste.
Une âme envahie du souffle de la vie, du grand souffle du vide.
Humain par présence.
À quoi sert un artiste si il est désarmé ?...
Écho de la voix de Nathalie qui chante à mon oreille.
Je veux être utile, à vivre et à rêver. Comme la lune fidèle à n'importe quel quartier. Je veux être utile à ceux qui m'ont aimé. À ceux qui m'aimeront. Et à ceux qui m'aimaient. Je veux être utile, à vivre et à chanter...
Il y a tant de choses qui me manquent ! Tant de ciels à découvrir ! De marches à monter vers la vie, la Lune, le Soleil et que sais-je encore ! Il y a tout ce silence qui m'emplit, comme si mes mots ne devaient plus jamais franchir mes lèvres, juste s'affranchir de moi à l'aune de mes doigts sur ce clavier.
Sur le fil. Équilibriste.
Des mots en cadence d'un cœur, sourds au temps qui s'échappe.
Lumineux par évanescence.
Et il y a ce texte que j'ai écrit il y a quelque temps maintenant, qui vient et revient, attend son tour pour se faire lire et découvrir. Un texte de rien, juste une image qui revient de temps en temps dans mes sommeils éveillés, un leitmotiv pour ne pas oublier.
Sur le fil. Équilibriste.
Les yeux qui parlent ont tout compris
Misérable par urgence.
Vous livrer ce texte c'est comme vous donner à lire un petit bout de ma vie. Comme à chaque fois d'ailleurs, chacun de mes textes sont des petits bouts de ma vie. Vous donner ce texte à lire c'est aussi me donner la possibilité de l'entendre dire un jour, peut-être ? Comme à chaque fois encore, j'entends mes textes quand je les écris. Vous offrir ce texte c'est comme Théau, monter en haut de l'échelle pour déployer mes ailes, m'envoler et, ne pas tomber. Oui, ne pas tomber.
Sur le fil. Équilibriste.
Un corps, une vie, des mots.
Artiste par évidence.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,