Sur la tombe d'Ozu

il y a
1 min
87
lectures
27

Depuis L'océan indien ma prose voyage du battant des lames au sommet des montagnes et je me souviens de mes vies antérieures  [+]

Ton absence me laisse
Un vide immense
Je ne voudrais pas connaître
La fin de l’histoire,
Tout me semble si dérisoire.
Il n’y a plus rien
Que le vent et quelques feuilles mortes
Sur une allée déserte,
Il n’y a plus qu’un rien débarrassé du tout,
Un rien si pur et si paisible,
Comme ce rien
Sur la tombe d’Ozu.
27

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !