Sur la route de Beaulieu sur Loire

il y a
1 min
144
lectures
12
Qualifié

Bonjour Je vous remercie de venir prendre le temps de me lire... Cordialement  [+]

Image de 2016
Oh toi, la petite parisienne, pour qui la semaine est finie,
Toute la longue semaine, tu n'as pensé qu'à ce vendredi...
Et, depuis le début de l'après midi, tu penses et repenses
Au week-end qui s'annonce, à ces petites vacances

Tout à l'heure, dans ton quinzième arrondissement,
L'homme de tes rêves, celui qui hante toujours tes pensées,
En voiture, t’emmènera à Beaulieu, dans son cabriolet
Tu croises beaucoup d'hommes, mais lui est ton amant !!!

Toute pimpante et guillerette, près de lui, tu ronronneras
De bonheur et de félicité et, attentive, tu écouteras
L'évocation de ses petits soucis et tracas du quotidien...
Imperceptiblement, ton corps s'approchera du sien...

Ton discret sourire apaisant se voudra, alors rassurant,
Et ta main gauche caressera l'étoffe de son pantalon.
Ton coeur, alors, s'emballera amoureusement,
Et, ton conducteur t'offrira un sourire plein de compassion...

Puis, sa voiture empruntera un petit chemin cabossé,
Au milieu de cette forêt, il commencera à caresser
Tes jambes gainées de bas, que tu écarteras malgré toi
Et, sous ton dernier rempart de dentelle, glissera ses doigts...

Immobilisant, tant bien que mal, son véhicule cahotant,
Ton bel amant descendra et t'aidera à sortir de la voiture,
Contre laquelle, il te plaquera et là, en te dénudant,
Il t'honorera avec fougue et passion, tel un Excalibur !!!

Sache, petite parisienne, que parfois, la route des vacances,
Peut, au détour d'un chemin, se transformer en une belle danse !!!
12

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,