Sur du sable

il y a
1 min
24
lectures
6

Les mots ont toujours été mes amis. J'aime jouer avec eux (parfois ils jouent avec moi), les triturer, en faire jaillir le sens caché, comme une évidence au coin de la rue là-bas, avec une  [+]

Du fond de ces mathématiques bleues
Qui algébrisent ma mémoire
Une sirène va surgir
Son port d'attache est un écueil
Brisant les lames de l'amour et de la mort

Arpenteur urbain rêvant de gazelles

Tous les réveils ne sonnent pas la même heure
Aux folies du quotidien
Ni aux espérances d'hier

Laisser s'évanouir ce qui doit l'être
6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Riche bestiaire, sirène et gazelles...Un rêve confus qui finit trop tôt (à mon goût)
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Mais le rêve peut se poursuivre... avec ou sans gazelles
Image de Jean Roulet Androny
Jean Roulet Androny · il y a
On peut les trainer une vie durant ces foutues maths. Elles te font gagner ta vie; mais aussi te la font perdre. Bienvenue au club.
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Quand elles sont bleues, cependant.... mais avec modération, jean ! Merci
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Voilà de la belle poésie et de jolies métaphores (notamment cette métaphore filée de la mer dans la première strophe). J'aime aussi ce verbe fabriqué pour la circonstance, "algébriser", qui donne une idée de la rigueur du monde réel.
Bravo, Pierrot, pour ce poème en vers libres qui semble mieux te convenir que la poésie "classique". Chacun trouve son bonheur selon sa sensibilité.

Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
"Le bonheur est dans le pré, cours-y vite, il va passer"... merci Virgo !
Image de Flore
Flore · il y a
"Tous les réveils ne sonnent pas à la même heure"....et un dernier vers qui me plait beaucoup.
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Soirée de lecture qui m'est consacrée, j'en suis flatté. Ne laisssons s'évanouir, évidememment, QUE ce qui doit l'être...
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Votre texte est fichtrement bien en place. J'adore "l'arpenteur urbain".
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
... et ses rêves de gazelles, St-Sorlin ! Merci