Spadassin - cycle du type d'aujourd'ui

il y a
1 min
78
lectures
15

Voyageur et cogitateur chronique, l'écriture accompagne mes ressentis et mes rêveries depuis l'adolescence. Aujourd'hui, c'est le temps d'éclore et de partager. "Nouvelles dystopiques & Poèmes  [+]

Il est, depuis sa renaissance
Le mercenaire égoïste,
Affuté à outrance,
Sournois du vers, fusilier rhétorique

Sa langue est une hallebarde
Piquante, elle vous embroche
A l’embuscade, c’est l’estoc verbale
Un pas de côté, furtive anicroche

Son visage est un heaume de fer
Ses yeux des meurtrières
Son souffle, une arquebuse
Et son odeur, n’est que salpêtre,
Souillure macabre, austère

Le spadassin, affronte les passants
D’un regard, c’est la guerre
Le frôler, c’est le courroux,
La rue est son champ de bataille

Le duel comme religion,
La séduction, un art, en temps de paix
A genoux, sous les balles
Il peut, parfois, sonner l’armistice
Se carapater, dans la foule,
Rendre les armes et abdiquer,
La baïonnette et le narcisse,

Assassin du temps,
Il broie ses malheureux non-dits
Pourtant, son coeur corrompu,
Pleure, d’un silence d’acier
Son âme, forge des larmes au fer-rouge
Ses lèvres vibrent comme un sabord,
Garder le cap, intrépide et hardi

Le spadassin des rues n’est qu’un homme
Au milieu d’un conflit,
Social et injuste,
La ville est son arène
La prime en tête, luttera-t-il à temps ?
Avant l’annonce du verdict,
Le sablier se vide, le balancier
Le décompte de sa mise aux arrêts a commencé...
Vaillance au combat,
Le survivant, le combattant, le resistant,
Il est, le spadassin, d’aujourd’hui,
15

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,