Souvenirs de vacances

il y a
1 min
3
lectures
0
Ce matin, je me suis levée tôt,
Pour emprunter ce petit coteau,
Qui me conduit vers l'Océan somptueux,
Noble géant sentimental et capricieux.

Bercée par la douce mélodie des vagues déferlantes,
Je contemple cette vaste étendue bienveillante,
Emerveillée par la douceur des flots azurés,
Je pense à toi en secret.

Sur la terre sableuse et sereine,
Je cueille quelques coquillages de porcelaine,
J'admire leurs couleurs vives et joyeuses,
Qui me rappellent ta maison chaleureuse.

Le souffle du vent me caresse les joues,
Tendrement, il me frôle le cou,
Des paillettes d'or enlacent mes cheveux,
Des ses doigts agiles, Eole dessine ton visage majestueux.

Mais déjà la pénombre s'empare des Cieux,
Et beau ciel devient lépreux,
Orphelin de son astre brûlant,
Perdu dans l'éternel firmament.

Paraît alors la Lune pâle,
Le ciel abandonné retrouve son opale,
Qui panse ses blessures,
Divine enchanteresse de Dame Nature.

L'écume crémeuse sommeille sur la terre humide,
Elle rêve d'un astre céleste et limpide,
Mille senteurs parfument cette blancheur,
Et encensent les pensées de mon coeur.

En écrivant ces quelques vers poétiques,
Je me souviens de ces jours magnifiques,
Que nous avons passés avec toi,
Ces instants de bonheur et de joie.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !