1
min

Souvenirs ardents

Image de Alice

Alice

5 lectures

0

Et quand sonnera mon heure

Je la devine déjà

De me présenter au créateur

Je lui dirai tout bas

 

Mieux vaut s’envoyer en l’air qu’à trépas

Merci des communions charnelles

des baisés fiévreux, des fragrances extras

Tiens, v’la les bonnes sœurs qui m’appellent

 

Alors, Mesdames ne soyez pas farouches

Dites, le taulier est-il marrant

J’espère que chez vous on couche

J’ suis garé en double file, fichons le camp
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,