Sous les ponts

il y a
1 min
2
lectures
1

Boris Vian : "Un homme digne de ce nom ne fuit jamais. Fuir c'est bon pour les robinets."  [+]

Paris est morte et dans la Seine
On compte les cadavres ;
Paris est morte et jusqu’au Havre
Ce défilé obscène
S’écoule lentement vers la fosse commune.

Paris est morte et sur les toits
Les corbeaux, les corneilles
Prêchent alors monts et merveilles
Tandis qu’en bas la joie
S’écoule lentement vers la fosse commune.

Paris est morte et dans les parcs
On croise des fantômes ;
Les fleurs sont d’un puissant arome
Et, naïves, les barques
S’écoulent lentement vers la fosse commune.

Paris est morte de nos rhumes,
J’étais à son chevet.
Lorsque le Soleil s’est levé
Je n’ai vu qu’une plume
S’écouler lentement vers la fosse commune.

Paris est morte et dans la brume
Les masques se sourient ;
Mais là où rat mange souris
Passe la grise écume.
Tout coule lentement vers la fosse commune...

Paris est morte et dans la Seine
On assiste à l’anthropocène !
Paris est morte et dans les parcs
Cupidon a perdu son arc !

Paris est morte et dans la brume,
Aveugles, sourds, muets, posthumes,
Tout un chacun et sa chacune
S’écoulent lentement vers la fosse commune...

Sous les ponts, sous les ponts, sous les ponts
Je cherche le nouveau bonheur ;
Il n’y a plus de fleurs,
Paris est morte et les fripons
Se la coulent gaiment vers la fosse commune...
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,