Sonnet pour une grosse colère

il y a
1 min
42
lectures
6
Sottises et bêtises s'étaient accumulées
La punition tomba : il haïssait sa mère
Va t'asseoir sur tes pouces et pas de commentaire.
Je reviendrai quand tu seras vraiment calmé.

L'enfant voulu alors énerver l'ennemi
Envisagea la fugue mais dut y renoncer
Et d'agacer le chat l'empêchant de laper
Et de battre le chien et salir les tapis...

Il s'appliqua de rage à trouver d'autres frasques
Imaginant de se cacher derrière un masque
Pour qu'on ne sache pas qui serait le coupable.

Mais l'amour d'une mère est incommensurable.
Elle souriait tendrement dans un baiser sonore
D'une bouche corail, irrésistible encore.
6

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un enfant se plaît à provoquer. S’asseoir sur ses pouces, quelle punition pénible ! Il s’en souviendra !
Image de J. Raynaud
J. Raynaud · il y a
dans l'avant-dernier vers, il y a peut-être deux pieds en trop
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Le message est clair ♪
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Ma mère avait la patience énormément moins incommensurable... mais j'étais un enfant de coeur ( sourire).