1
min

Sonnet à Fahissa

2 lectures

1

Ferai-je encore ce rêve éblouissant et fabuleux ?

Avec cette femme plaisante, qui m’aime, et que j’aime,

Héroïne de ce monument, délicieuse et toujours la même,

Icone de mon royaume, où toutes est merveilleux.



Ses mains savantes effleuraient complètement mon corps,

Sa voix suave attisait mes sentiments et me revigorait ;

A chaque coït magistral et mémorable que je savourais.

Assoiffés de désir, on respire la béatitude par tous les pores.


L’ennuyeux, je rêvais de ce moment à la douceur idyllique.

Il ne faut jamais délaisser un instant, même s’il est mystique.

Seul devant cette bonne feuille et plume en main je t’écris,


Approche, ma belle reine, de mon cœur amoureux ;

Illumine-le par ton charme comme dans mon esprit.

Dame de mes pensées, j’aime ton baiser voluptueux.
1

Vous aimerez aussi !

Du même auteur