Songe vampirique

il y a
1 min
571
lectures
65
Qualifié

Psychomotricien à la retraite, je consacre davantage de temps à l'écriture. En 2004, j'ai écrit un ouvrage traitant de mon travail clinique, publié chez Vernazobres-Grego, et ai eu le plaisi  [+]

Image de Hiver 2021
Je n’étais pas seul. Rien de changé dans ma chambre
Depuis que j’y étais entré, mis à part l’ambre
De la lune éclairant les traces de mes pas
Dans la poussière. Mais, comme servant d’appâts,
Se tenaient trois femmes, soudain me faisant face
– Dames de qualité, ou bien de noble race,
À en juger par leurs toilettes, leur façon
De se tenir, soupirer, rire à l’unisson.

Elles s’avancèrent, parlèrent à voix basse,
Me dévisagèrent, éveillant mon angoisse.
Deux d’entre elles avaient de très beaux cheveux bruns,
De grands yeux noirs, perçants, et le nez aquilin.
La troisième, d’or pur était sa chevelure,
Ses yeux, pâles saphirs, lui donnaient fière allure.
Son beau visage ne m’était pas inconnu :
En rêve – un cauchemar –, je l’avais entrevu !

Leurs dents scintillaient d’une blancheur éclatante.
J’éprouvais du désir, aussi de l’épouvante :
Je brûlais de sentir leurs lèvres me baiser
Les miennes, violemment, pour enfin m’apaiser !
Sans bouger, mes paupières à demi fermées,
Je fixais la scène, les trois agenouillées.
La blonde se pencha, l’air ravi et comblé,
Sur ses traits était peint un air de volupté.

Elle courba le cou, s’humecta les babines ;
Son haleine était douce, étrange sensation,
Comme du miel, mais de sa respiration
S’exhalaient des senteurs d’amère hémoglobine.
Sa tête descendait alors de plus en plus,
Sa lèvre fut bientôt au niveau de ma bouche
– Tremblant, je frissonnais, étendu sur ma couche –
Puis près de mon menton, alors je n’y tins plus :

« J’exige que ta bouche enserre bien ma gorge,
Que ton souffle sifflant, comme un soufflet de forge,
Passe aussi sur mon cou, que tes lèvres rubis
S’ouvrent sur une langue en joyeux clapotis ! »

Je sentis la morsure de deux dents pointues,
Légère, convoquant des douleurs inconnues.
Pris d’émoi langoureux, l’effroi se maintenant,
Les yeux clos j’attendis, ivre et le cœur battant…
65

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !