Sonate des mots avant

il y a
1 min
10
lectures
0

Littérature du n'importe quoi et du tout en même temps  [+]

Je cherche les mots.
Dans mon laboratoire d’idée, j’assemble les lettres et respecte la syntaxe.
Très sérieux. « Seul le sérieux pris au sérieux »
Les mots sont nobles et dangereux, à manipuler avec habilité. Ou habileté car certaines dépressassions sont appréciables.
Mais toujours en s’ajustant scrupuleusement aux instructions orthographiques.
La langue de La Palice n’est risible qu’à ceux qui la trouvent illisible. Bien qu’abuser d’évidences soit nuisible au sens. Alors prudence sur ce récipient à contenance imprévisible.
Quelques gouttes pour taquiner le doute.
Prudence, prudence
Tout dans la retenue, la science exacte de la langue précise.
Se contrôler, tracer les mots comme de fines incisions.
De la prose, quelques rimes et des fleurs exquises
Une ponctuation pour une oraison onctueuse
Le rythme, important ! Tantôt tam-tam, tantôt s’en allant.
Élision juste à propos, honneur à la ‘pataphysique
Une humilité originale des prédécesseurs, accompagnée d’une pique d’aigreur des con-temporains.
Surtout pas de cascades de prépositions qui de leur torrent effréné noient là le fil de la phrase.

Une goûte de trop et tout est rompu
Mais quelle proportion
Tout est stérile
La science féconde une byzantine partition

Mais alors où me tourner pour composer
Alors qu’il est temps de réexpliquer une logique inconnue
Je voudrais pas crever
Dans cette prison blanche ingénue
Où mordre pour mordre
Et voilà que l’essai a déjà échoué
La prose a tué le vers dans le désordre
La poésie s’est suicidée
Par de vaines hyperboles quant à l’abyme
Désuète elle a manqué son but sublime
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,