SOMMEIL SANS STRESS

il y a
1 min
18
lectures
1

Comme un filon, la veine poétique s'est ouverte un jour, puits ou pluie d'inspiration ! C'est magique ! Je préfère dire c'est Divin ! parce que le Divin s'est révélé à moi (alors que j'étais  [+]

Réduits en formes numériques,
Enfouis, comme morts, ils dorment,
Libres, baladins ou alexandrins, mes vers
- Qu'aucun autre, voraces, ne mangera... peut-être ;
Mes rimes - pauvres ou suffisantes ;
Mes études et mes nouvelles fraîches
Fichées, congelées par cent et sans drap
Tout ensemble couchés
Sur quelque disque dur, ou mis sous clé, par poquets,
Semences ou à composter... Pour quelle destinée ?...

Heureuse ou insuffisante compréhension
De la relativité, du temps et des journées,
Un temps court pour badiner sans doute,
Pour rester mots ou mal sans écho !?...
Faux ou faut-il, que je cesse si légérement
De me délurer !?

@LGDD



1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Claude Trouiller
Claude Trouiller · il y a
Ouais bien écrit. Soyez encore béni.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Vos vers méritent d'être lus, Claude, et heureusement que Short est là pour y subvenir ici maintenant ou à venir. Bravo ! Vous avez mon vote.
Vous avez apprécié ma "pie", peut-être en sera-t-il de même pour mon "carton" ? http://short-edition.com/oeuvre/nouvelle/la-societe-fait-un-carton