1
min

Solitude

Image de Charlotte Sudube

Charlotte Sudube

15 lectures

2

J’ouvre la porte...
et j’entre...
La maison est vide !
Ce soir je serai seule encore !
Personne pour m’attendre...
Seul, le chat, comme à son habitude,
vient au devant de moi,
superbe, félin
indépendant et libre.

La maison est si froide,
il fait si chaud dehors...
Ce soir je n’attendrai personne
Solitude...

Il n’y a que les mouches
qui bourdonnent
et les oiseaux bavards
et le jardin se plaint
de n’être pas rangé,
aligné,
Présentable !

Comme chaque soir
je rejoindrai mon lit,
vide,
Glacial,
Indifférent,
Jardin de mon chagrin,
Refuge de mes peines...

Le soleil reste devant la porte,
Il n’entre pas...

Quand le temps viendra-t-il
où ton chemin
s’arrêtera devant elle ?
Quand sera le temps
où, poussant la porte,
tu feras entrer le soleil ?

Seules les mouches bourdonnent
Et le chat ronronne

Encore un jour sans toi
C’est une épouvantable éternité !
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Roulet Androny
Jean Roulet Androny · il y a
Ne serais-que la seule oreille à entendre ce poème, la seule voix à le louer. Il y a là un accent qui ne trompe pas et qui émeut.
·
Image de Charlotte Sudube
Charlotte Sudube · il y a
Merci pour ce commentaire qui me touche... ce poème... toute une histoire merveilleusement douloureuse... !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur