Soir de carnaval

il y a
1 min
108
lectures
90
Qualifié
La Sérénissime masquée
Jouait son carnaval
Bleu-nuit émaillé d'étoiles
Sur des gorges assassines

Mouche au coin des lèvres
Tattoo turquoise sur le menton
Sous son loup cyan et or
Juliet était divine

Je glissais comme on "rappe":
Arriver jusqu'à Elle
La musique en clapotis
Ricoche sur la dentelle

Ses mains gantées de soie
Semblaient colibri
Vibrant de ses ailes
Le jour obscurci

Moi, debout, ébloui
Je tentais de masquer
Derrière l'or des paillettes
L'amour qui me rongeait

Je léchais du regard
Les murs émus, transis
Sur eux se projetait
Tout le blanc de mes nuits

Au milieu de la foule
Je me sentis perdu
Je me mordis les lèvres,
Quand enfin le corail
De sa bouche s'entrouvrit
Sur des perles incisives
A la blancheur nacrée
90

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,