1
min

slam pour smasher l'abject

Image de Caro Ellecisele

Caro Ellecisele

20 lectures

2

C’est juste un petit slam
Une vibration de l’âme,
D’une bobo ni bobette ni bonobo
Juste baba face aux blablas,
Boniments et autres bobards
D’un Bonnant pas bonnard
Qui d’un air goguenard
Balance ses salades bidasses et amères.

Son amour des maux
Arme sa verve adroite,
Puisse mon amour des mots
En dague de verbe
Lui offrir une estocade sans pommade !


Etre ou ne pas être femme,
Si l‘on affirme ses idées,
La trivialité du débat me pousse à la nausée !
Comme si le genre dictait dans quelles cases se ranger,
La dextérité du propos, le droit de l’exprimer.

Au bonheur d’être de droite
Fanfaronné avec un égotisme misogyne,
Une conscience étriquée qui part à la débine,
Un laïus sans astuce prônant l’unicité de la pensée,
Je souhaite opposer ma féminine fierté,
Mes discrets engagements du quotidien,
Soutiens en dilettante
A la cause socialiste,
Tout comme moi humaniste,
Ma conviction ardente,
Qui sans arrogance,
Me pousse à la cohérence du respect et de l’empathie,
Parce que j’ai la chance
D’une vie sans trop de souffrance,
De me sentir concernée
Par ceux que qui ne sont pas épargnés.

Je me sens de gauche parce que
je refuse la phobie des différences,
le conformisme révoltant qui anesthésie le bon sens,
l’esprit de croisade qui pousse au culte de l’indifférence
et vous fait valoriser les inégalités.


Votre doctrine du «  un contre tous »
Erigeant l’asymétrie de traitement en idéologie sans précédent,
Cet écoeurant pamphlet, sorte de Darwinisme hégémonique,
Hégémon-maniaque démoniaque , devrais-je dire,
Est à vomir !

Vous voulez nous faire taire,
Nous impressionner,
Nous couper le cœur sur la main,
Mettre par terre notre envie de nous exprimer,
De croire en une justice pour chacun,
De nous engager en politique,
Dérisoire tactique qui crée l’effet contraire,
Vous me faites pitié Maitre Bonnant,
Avec vos envolées logorrhéiques !
Vous secouez ma passivité à entrer dans l’arène.
Ma « fonction sacrale rêvée » serait de vous brocarder d’un slam bien placé !

Votre mégalomanie haineuse,
Votre pseudo consistance,
Gangrènent votre raisonnement jusqu’à la suffisance.

En dangereuses et effrayantes inepties,
Vos arguments transcendent mon entendement.
Je n’ai pour consolation que la rassurante impression
Que votre éloquence survole la compréhension de votre public udc.

Quel genre de Pygmalion êtes-vous pour Freysinger ?
Vraisemblablement vous n’en n’avez que faire,
Adapter votre discours à votre public serait sortir de votre verticalité.
Vous cautionnez le slogan « rester libre »
Quelle hypocrite farce pour quelqu'un qui s’affiche prisonnier
De sa pédante et dogmatique préciosité!

Je préfère la liberté de Victor Hugo,
Celle qui relève de la responsabilité,
Il est peut-être temps de sortir de la passivité
Pour rejoindre les femmes socialistes
Qui vous cloueront, un jour, votre bien abject bec !

Thèmes

Image de Poèmes
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,