1
min
Image de Paulbrandor

Paulbrandor

305 lectures

320

FINALISTE
Sélection Jury

Recommandé
Le lit était défait... il l’avait fait. Sa mémoire s’en alla, il en devint très las. Même les évidences n’entraient plus dans la danse. Ses oublis consternants, des soucis épuisants. Désavouer le dire, envisager le pire. Vieillesse amputée des souvenirs partagés. Cette inconnue dans la maison, un appel à la déraison. Des absences chroniques et même parfois comiques. Pour les photos, il n’est jamais trop tôt, un appel à la mémoire, mais la chambre reste noire. Un chemin de croix, la force qui décroît. Et puis on devient lâche quand l’énergie nous lâche. Redoubler les efforts, trouver le réconfort. Peine perdue, amour perclus. Son regard en trop-plein, des enfants orphelins. Devenir tueur pour chasser l’imposteur. Elle avait rendu les armes, l’oreiller avait étouffé ses larmes. Ils avaient vécu côte à côte, acceptant leurs marottes, mais, de sa vie, plus envie, le vieil homme la lui avait ôtée, pour qu’elle dorme tranquille... de l’autre côté.

PRIX

Image de 5ème édition

Thèmes

Image de Poèmes
320

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Très fort et dans l'écriture et dans le geste final dicté par l'amour... Très très beau !
Et en plus de la fin qui est très émouvante, j'aime beaucoup "Pour les photos, il n’est jamais trop tôt, un appel à la mémoire, mais la chambre reste noire"... Quelle image ! Merci !

·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Un grand merci pour votre commentaire Lélie
·
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Il est recommandé par SE, et je comprend pourquoi, pour ne pas oublier, bravo
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci pour votre commentaire Sophie.
·
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Vous êtes le bienvenue sur ma page si le coeur vous en dit, au plaisir
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/choc-2

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
J’ai relu pour être sûre que je comprenais bien. Votre slam tragique et noir m’avait échappé, il est sublime dans la compassion pour ce choix qu’on ne souhaite à personne de devoir faire. Tous les votes d’une voisine de Matinale.
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci Fred pour le vote et le commentaire. En tant que voisin je passerai vous faire une visite de courtoisie non dénué d'intérêt de lecture.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Horriblement émouvant ☺☺☺ !
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci Miraje.
·
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Votre slam est rempli d'émotions. Tout mon soutien, et mes votes
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci pour votre soutien Thalie.
·
Image de Fabienne BF
Fabienne BF · il y a
J'ai relu plusieurs fois pour être sûre d'avoir bien compris car je ne suis pas usagère du slam... Mais comme une évidence, et en même temps très curieusement, votre poème m'a remis en mémoire (!) "La Promesse", roman magnifique de Sorj Chalandon...
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Un grand merci Fabienne pour votre commentaire.
·
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Vraiment tragique. Un slam touchant. Bravo et bonne chance!
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Un grand merci Abi.
·
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Chronique d'une mort " aidée ", pour ne pas que l'aimée subisse sa dégénérescence ! Triste et beau !
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci d'avoir apprécié Bernard.
·
Image de Nualmel
Nualmel · il y a
Slam tragique. Drame rythmé. Implacable. Cela fonctionne.
·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci Nualmel pour le vote et le commentaire.
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Oh mais c'est triste ! Belle finale Paul !
Vous arrêterez-vous quelques instants devant mon "miroir" ? (haïku)

·
Image de Paulbrandor
Paulbrandor · il y a
Merci Maryse, bonne chance à vous aussi pour votre miroir tendrement réfléchi.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Le mâle fit quelques manœuvres hésitantes d’approche ; trop proches ; la femelle mante lui dévora consciencieusement une partie de la tête puis le positionna sur son dos. Ce n’est ...

Du même thème