Je m'appelle Anaëlle Jeannot et je rêve de devenir écrivain. Les livres sont ma passion et j'adore la littérature. Dans ce que j'écris, j'aborde des thèmes lyriques tels que la mort et l'amou  [+]

J'observe depuis ma fenêtre
Les oiseaux s'envoler entre les hêtres.
Et, tandis que des passants entretiennent une discussion joviale,
Des feuilles tombent au passage de la brise matinale.
Et puis soudain, tout s'arrête.

Je n'entends plus les éclats de rires d'une fille et de sa mère,
Je n'entends plus le passage des trains sur la voie ferrovière.
Je ne voient plus les musiciens qui venaient jadis,
Je ne reçoit plus de visites de mon fils.
Le temps est comme suspendu.

Je suis immobile, prisonnière du silence.
Nulle distraction ne peut me sortir de ma transe.
La solitude s'est emparée de mon être,
J'ai l'impression qu'en moi le bnheur ne va jamais renaître.
C'est alors que dans la rue, j'entends un bruit.

L'espoir renaît en moi comme un phénix renaît de ses cendres.
Je vois mes amis regarder à travers la fenêtre de leur chambre.
Ils se tiennent tous devant nous,
Famille, amis, musicien, tous ceux que l'on aime d'un amour fou.
En moi ils ont ravivés le bonheur,
Grâce à eux, je n'aurais plus jamais peur.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Anaëlle Jeannot
Anaëlle Jeannot · il y a
Ce poème parle de la situation des personnes agées en maison de retraite durant le confinement. J'ai écris ce poème pour participer à un projet solidaire lancé par l'association Se Canto, qui fait intervenir des musiciens dans les maisons de retraite pour apporter de la joie aux personnes âgées.

Vous aimerez aussi !