Si je suis encore là...

il y a
1 min
7
lectures
2

Voulez-vous me connaître ? Alors écoutez cette chanson d' Anne Sylvestre "écrire pour ne pas mourir" Je suis une contemplatrice. Je suis celle qui parle aux animaux et aux plantes. Je suis comme  [+]

Si je suis encore là, c'est que je dois rester.
Rester encore un peu, je suis là pour certains.
Certains voudront me dire, que la vie vaut la peine.
Peine bien trop lourde, âme est en dérive.

Dérive mon navire en emportant mes pleurs,
Pleurs des amours déçus, des pourquoi inconnus.
Inconnus mes espoirs, loin sont mes attentes.
Attentes dérisoires que la vie n'offre plus.

Plus je crois qu'en priant, mon âme sourira,
sourira mon narquois. Ne priez plus trop fort.
Forts les menteurs,voleurs, porteurs de belles paroles.
Paroles j'entendrai de ceux, qui encore aiment.

Aime ! Lueur au sein de cette inutilité.
Inutilité d'être, au milieu de mensonges.
Mensonges sont les mots ! Vois, sens et reste si...
Si je suis encore là, c'est qu'il me faut rester .

Rester un peu encore, avant de m'éloigner.
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Oui, rester jusqu'au bout de Son chemin, même si on n'en reconnait plus le sens.
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Je suis heureuse de découvrir votre poème très original dans sa forme. Les mots en cascade sont des harpons qui ne me laissent pas respirer sous peine de ne pas saisir le sens de cette désillusion. Il y a une sorte de résignation jusqu’au dernier vers, sublime, où les pendules sont remises à l’heure ! Merci d’être venue sur mes mots, je n’aurais pas aimé passer à côté des vôtres.
Image de Joëlle Diehl-Lagae
Joëlle Diehl-Lagae · il y a
Merci et moi je m'incline devant ce commentaire qui m' a montré votre sensibilité à le comprendre. Merci.

Vous aimerez aussi !