1
min

Si...

8 lectures

2

Je t'aurais fais sourire à l'infini, jusqu'à ce que tu en aies des crampes,
jusqu'à te rendre encore plus parfait que tu ne l'es déjà,
pour que cette image reste gravée dans ma mémoire à jamais.

Je t'aurais fais rire aux éclats,
pour que tu oublies tes problèmes,
pour entendre ta voix si passionnante,
parce qu'il n'y a que ta joie qui compte,
que je serais prête à tout pour ça.

J't'aurais mis en colère,
parce qu'on est des gamins ensemble,
parce que malgré nos différences on s'aime,
pour te montrer que même si je t'aime je ne te suis pas soumise,
pour, au moment de se réconcilier, s'aimer plus qu'avant.

J't'aurais fais pleurer, pleurer pour t'avoir dit les mots justes,
pour t'aider à te soulager,
parce que ça fait du bien
et qu'il n'y a pas de honte aux larmes d'un garçon.

Je t'aurais fais vivre,
d'amour et d'eau fraîche,
au jour le jour,
dans la confiance d'un être aimé,
à ne plus avoir peur de la mort.

J'aurais brulé tes ailes aux feux de l'ardeur de mes désirs.
J'aurais renforcé ton amour de mille promesses.
J'aurais vécu pour toi, ton amour et ta passion.

Je t'aurais aimé.
Si tu m'avais laissée.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,