284 lectures

144

Qualifié

Je marche
Avec ton nom sur les lèvres
Et au-dessus, le ciel s'imbibe de noir
Comme un gâteau de désespoir
Siropé d'obscurités gluantes

Il n'y a rien d'autre là-haut
Rien
Que de minces lunes fragiles
Au bord du vide

Et je marche...
Dans un jardin de labyrinthes glissants
Dans cette ville abandonnée
Aux toits d'étoiles éteintes
- Dernière station
Avant la fin de la Création

J'avance
Sur des interstellaires qui s'écroulent
Une douleur lancinante dans les doigts
Pendant que le noir tranche mes talons
Et l'absence d'étoiles me gerce la peau...

Mais dans l'abysse des mondes oubliés
Au fond de l'océan de probables tortueux
A mesure que je m'efface
Que je trébuche dans les lointains des lointains
Petit à petit, je comprends :

L'obscurité qui m'entoure,
Comme la Terre est ronde -
M'éloignant de toi...
Je m'approche

PRIX

Image de Été 2019
144

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
Poétiquement efficace , mes voix et n'hésitez pas à venir me lire https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/dessine-moi-un-nuage
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un amour sidéral , dans une autre dimension... mes voix et mon invitation sur cette petite case perdue en lice pour le GP d'été :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-case-1

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une douleur qui s'exprime à travers de belles images dans un univers plein de mystère. +5
Mon 31 du Prix Ô est en finale et je vous invite à aller le (re)lire. Merci.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lavenement-de-la-lune

·
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Désolée de mon retard, Virgo, comme je ne parviens pas d'être très active ces mois... Et merci de votre passage, de votre ressenti !
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Pas grave...
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un poème plus que dépaysant. Le voyage est à la fois beau et désorientant, il a quelque chose de psychédélique. Peut-être un avant-goût du ou des seuils que l'être humain franchit au soir de sa vie avec en prime la douleur due à la séparation. J'aime beaucoup cette ambiance mystérieuse en tout cas :-)
·
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
C'est comme une quête :) ...Beau commentaire, Athor, merci!
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Quelle est lourde à porter, l'absence de l'ami(e), l'ami(e) qui chaque jour ....
( G.Bécaud. L'Absent)
+5***** pour ce magnifique poème.
Julien.
seulement si vous en avez envie , Je vous propose une nouvelle (policier/ thriller) en lice du GP été :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sofia-4
à bientôt peut-être.
Julien.

·
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Grand merci, Julien, belle citation!
(A bientôt :)

·
Image de Laurence Delsaux
Laurence Delsaux · il y a
Je n'ai pas tout compris et pourtant, j'ai l'impression d'avoir tout saisi. Merci pour ce partage et bonne chance! Toutes mes voix
·
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Un tableau impressionniste - pas besoin de le comprendre en fait... Merci pour votre passage, Laurence :)
·
Image de Anna Maria F.
Anna Maria F. · il y a
Très sombres états d'âme que la poésie permet d'exprimer par des mots savoureux, comme ceux que vous avez su trouver Ambre. Je voulais vous dire qu'il y a le soleil qui brille envers et contre tout. Pensez-y, dites nous le en rimes.
·
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Merci, Anna... Une pure fabulation, le ténébreux.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
La douleur de l'absence en devient sublime ... !
·
Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Une consolation temporaire pourtant... Merci, Miraje :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème