Serpent de doute

il y a
1 min
9
lectures
0
Dans le creux de nos mains
Roule ce profond mystère,
La question du pourquoi
Puis celle, profonde, du comment.

Ton cœur qui s’agrandit
À mesure de l’horizon
Est l’ébauche étourdie
D’un subtil frisson.

Nul ne sait le pourquoi,
Nul ne sait le comment,
Ceux qui prétendent le savoir
En fait, n’apprennent plus rien.

Ils resteront bouches bées
Face à l’irréversible,
Se demandant pourquoi
Ils n’ont pas su comment.

Ils renieront l’enfant
Pour mieux perdre l’adulte,
Piégés par le certain,
Démunis par l’instant.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,