728 lectures

117

LAURÉAT
Sélection Jury

Recommandé
De la fenêtre de la chambre
Je regarde vers l'infini
Et j'entends la pluie de septembre
Tomber sur l'été qui finit.

Que deviennent les histoires tendres
Les baisers sous les oliviers
Quand l'automne, sans plus attendre
Jusqu'à nos portes vient mouiller.

J'ai tant aimé nos promenades
Dans les petits chemins ombrés
Et le tango et la saudade
Dans le café de la jetée.

La nuit nous trouvait enlacés
Sur la plage et sous les étoiles
Et la brise des soirs d'été
Gonflait ma robe comme une voile.

Le temps glissait entre nos doigts
Comme la mer comme le sable
Et mon léger foulard de soie
Flottait dans ta décapotable.

Ce matin j'ai trouvé ta lettre
Avec un bouquet d'éphémères,
Tu dis qu'il ne faut rien promettre
Et bien se garder des chimères.

Les jours ont passé si vite
Avec nos courses contre le vent
Nos baignades interdites
Et nos éclats de rires d'enfants.

Face à moi l'océan écume
Les vagues se brisent comme des lames
Le ciel tourne au gris sous la brume
J'ai juste un peu de vague à l'âme.

De la fenêtre de la chambre
Je regarde vers l'infini
Et j'entends la pluie de septembre
Tomber sur l'été qui finit.

PRIX

Image de Hiver 2016
117

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Abdoux
Abdoux · il y a
C'est si bon ici de goûter des récits de vie, dits en musique dans une belle langue . Mots justes qui ouvrent les coeurs aimants sur l'éternité. Merci à vous.
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Cette image du foulard de soie qui flotte dans la décapotable ! on pense à Françoise Sagan, on s’enivre de soleil , de jeunesse et d'amour et quand vient septembre on regarde la pluie sur l'été qui finit ! je découvre ce texte recommandé par short .... dans un tout autre registre, peut être viendrez-vous lire l'Exil en lice pour le GP du printemps ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/lexil-3
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Bonjour, tristesse ! Oui, merci Dranem !
·
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Magnifique et triste... j’ai lu un de vos commentaires (oeuvre de Dranem) où vous parliez de vos racines bretonnes et ça m’a donné envie de venir vous découvrir... et je n’ai aucun regrets j’aime beaucoup votre poésie Odile
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Merci, Marie !
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Super bien conduit. En passant, je suis en finale avec mes deux textes pour lesquels vous aviez voté.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/achou-lamour-empoisonne

·
Image de Charlotte Talon
Charlotte Talon · il y a
Très joli, ravie de l'avoir lu, merci
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Merci infiniment !
·
Image de Chantrene
Chantrene · il y a
Très beau poème. Une très belle écriture et des images qui permettent de réver
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Très beau poème tout en profondeur. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC "le petit voyeur explorateur" et son poème "la découverte de l’immensité" dans le cadre de la matinale en cavale. Bon après midi à vous.
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Merci Arlo !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
On se laisse bercer comme un enfant dolent par ces vers ondulants chantant la mélopée triste mais douce des amours envolées.
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Merci Guy !
·
Image de Jonathan Lévêque
Jonathan Lévêque · il y a
Romanesque et cinématographique, très belle atmosphère mélancolique. Bravo +1
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Merci Jonathan !
·
Image de Gaetanar
Gaetanar · il y a
Superbe, un parfum mélancolique se dégage de votre poème, j'adore !
·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Merci beaucoup !
·