2
min

sécheresse aux siècles passés

Image de Georges Marguin

Georges Marguin

11 lectures

2

SECHERESSE AUX SIECLES PASSES

Calamité que la sècheresse,
Au village, c'est la détresse.
Pratiquement plus d'eau,
Pour abreuver les animaux,
Mares et puits sont taris.
La rivière et les biefs aussi.
A l'horizon, le spectre de la famine
Se dessine ; c'est la crise de la farine,
Arrêt forcé de la roue des moulins,
On ne cuira plus le pain quotidien.
Les poules, malades, ne pondent plus,
Atteintes de la pépie qui les tue.
Grâce à sa mobilité, le gibier,
Lui, s'est empressé de déserter.
En cabanes, les pauvres lapins,
N'ont plus ni herbe, ni paille,, ni foin.
Il faut se résigner, et un à un les tuer,
Pour immédiatement les manger.
De ce fait, le méchant hiver venu,
Ils ne paraîtront pas au menu,
Ce qui encore, accentuera la misère.
Subir, subir, il n'y a rien autre à faire.
Sachant que si la pluie ne vient pas,
Les récoltes, elles, ne se feront pas.
Avoine, blé orge, seigle, sarrasin,
Vont dépérir et sécher sur le terrain.
Le manant désemparé scrute le ciel,
Il n'a jamais vu une chose pareille.
Ses enfants ont mauvaise mine.
Amaigris, ensemble crient famine.
Squelettiques, et tuberculeux,
La mort, vient d'en emporté deux.
Dans un vieux corbillard cahotant
Tiré par une squelettique jument,
Il va les emmener au cimetière,
Accompagnés d'un chapelet de prières,
Car ce dernier dimanche, en chaire,
Monsieur le curé très en colère,
Dans un sermon coloré a dit :
C'est une punition de Dieu tout puissant,
Qui prendra s'il le faut, tous vos enfants,
Car il vous voit beaucoup moins prier ;
Alors, priez, mes frères, priez, priez.
Faire pleuvoir est de son pouvoir,
Mais dépend de son bon vouloir,
Ses Saints font ce qu'ils peuvent
Aidez les ; priez pour qu'il pleuve.


SECHERESSE EN L'AN 2017

Pour qui vit des produits de la nature,
Pour qui vit du maigre fruit de la pâture,
C'est une véritable et grande désolation,
Pour les villages et leur population.

La sécheresse dure, il n'y a plus d'eau
Pour abreuver l'ensemble les animaux.
Les plants de maïs sèchent sur pied
Toutes les cultures sont touchées.

Tout ceci est loin du souci dumonde citadin.
Les petits moulins ? Un passé lointain.
Le boulanger, reçoit la pâte toute prête
Sans eau, il cuit de belles baguettes.

Des pains de campagne a mauvaise mine,
Sans beaucoup d'eau et peu de farine !
Certains pétrissent encore sur vieux levain,
Mais qu'est-ce qu'il s'en fout le citadin !

Calé dans son fauteuil devant la télé,
Là où il ne faut surtout pas le déranger, ,
Lentement il déguste un énorme sandwich,
En applaudissant aux exploits d' Ivanovitch.

On est en déficit d'eau ? Ils nous la jouent fine,
Est-ce qu'on manque d'eau dans les piscines ?
Hier encore il faisait la brasse papillon,
Dans la piscine municipale avec son rejeton

Et les fontaines qui font la joie des gamins,
Petits et ados qui sautent dans les bassins,
De l'eau, il y en a à volonté pour les loisirs
Déficit d'eau ? Où ? Là, ils nous font bien rire !

Déficit d'eau ? Y a qu'à tourner le robinet
Et on voit tout de suite que ça n'est pas vrai.
Elle coule l'eau, elle coule comme d'habitude
Ils veulent l'augmenter...ça c'est une certitude.
.
Il fait beau, il fait chaud, le ciel, nous émerveille.
De la pluie ? On préfère, et de loin, le bon soleil.
Dans le temps peut-être, mais plus aujourd'hui,
Avec l'adduction, on n'a plus besoin de pluie !


2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Coucou, Georges, ça fait belle lurette que je ne suis pas venue sur ta page : je suis une grande (euh... une petite) vilaine.
Préviens-moi chaque fois que tu mets des textes "libres" sur ShE (pas besoin de m'avertir pour ceux qui participent aux GP car je vais régulièrement voir ce qui y est posté.)
Bref, autant ça m'agace de la part d'inconnus qui me harcèlent par MP, autant je trouve que mes vrais amis, qui me savent surbookée, me fasse un petit coucou pour me dire qu'ils ont écrit quelque chose ! :)
Bises

·
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Merci de m'avoir lu. Dommage sans commentaire.
·