Saphirs d'astres

il y a
1 min
39
lectures
10

Le mieux pour me découvrir c'est d'aller lire une page ou deux de mon blog http://lettresdesoie.over-blog.com/ ou feuilleter mon dernier recueil de sonnets Vitraux de songes paru en août 2015  [+]

A la porte d’un temple où repose glacé
Le destin de la nuit sous sa robe de bure
Gît le sphinx de granit dont la peau de mercure
Coule sur le désert lentement menacé.

Le cœur de l’univers au vent entrelacé
Bat comme un cil drapé dans un trou de verdure
Que des griffes de sable ourlent d’une engelure
Fondant le verre noir d’un jour presque effacé.

Dans le tombeau fermé par le sceau du silence
Les murs livrent des mots dont l’extrême opulence
Enrichira le temps d’un fil d’obscurité.

Qui pourra donc briser le sceau de ce mystère
Si ce n’est le mystique au cœur du monastère
Où les lèvres de Dieu soufflent la vérité ?

Francis Etienne Sicard Lundquist ©2016

10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !