1
min

Saoul et seul à Séoul

345 lectures

269

Qualifié

Saoul comme un brinzedingue dans Buckchon* village,
J’ai la cervelle qui barbote dans un bain de Soju*
Mes iris humides clignotent en mode stroboscopique
Et ma démarche hostile est celle du Zui-Quan*

Je me déploie dans la ruelle telle une ombre chinoise
Dans la posture bringuebalante du Pasquin, à l’haleine redoutable,
J’hoquète des relents de kimchi*, qui m’incinèrent le palais
Et mes éructations fleurent bon l’ail et l’Azuki*

Je râpe les murs avec mon arête dorsale,
Courbé comme un squale, ma bouche est un océan de salive, amer
Par moment, vacillant, je redresse pavillon et réajuste le cap
Je vogue à vue, à l’intérieur du hublot, je suis fond de cale !

Mon cœur mitraille la chamade sous mon poitrail tellurique,
Mon souffle en fusion est une turbine de chez Airbus,
J’ai les nerfs à vif, mes neurones font un Tétris
Demain matin, la réunion à Ganman-gu* sera compromise

Au loin j’ai en visu, déformante, la Nansam Tower*
Foutue Hallebarde aiguisée, qui harponne la voûte nocturne,
Scintillante, arrogante, sa fine taille colorée guidera mes pas, vaseux
Comme un phare citadin, à travers les méandres des Hanok*, tortueux

Le pingouin du bar, m’avait pourtant sermonné,
« Ne bois pas seul si tu es à Séoul,
Personne te réconfortera, seul et saoul tu rentreras ! »
J’avais remercié maître Yoda du cocktail, d’un huileux pourboire,
Et d’un doigt en érection, fendu d’un rictus, vomitoire,

Ma baguenaude de bourré touche à son dernier acte,
Un cheptel de collégiennes, en jupette, me flashouille la trombine
Les éclairs des smartphones me cisaillent la rétine
Je dois faire sensation, le bec tordu, l’écume qui pendouille,
Boucanier des comptoirs, forban « en-rhumé » jusqu’au fond du tesson,

De toutes les façons, j’ai jamais tenu la boisson,
Les jeux de cul-sec, ont eu ma raison,
Et mes collègues délurés, ont réveillé le démon, trop tard,
Oui, trop tard,
Encore un ou deux selfies et promis je file au lit
Je suis, saoul et seul à Séoul.

__

* Buckhon : quartier historique du centre ville
* Soju : spiritueux populaire à base d’alcool de riz
* Zui-Quan : Style de kung-fu, dit du boxer ivre
* Kimchi : chou fermenté pimenté
* Azuki : haricot rouge (soja rouge)
* Ganman-Gu : quartier de Séoul
* Hanok : maison traditionnel coréenne
* Namsan tower : tour de télécommunications de Séoul

PRIX

Image de Printemps 2018
269

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Johanna Dupré
Johanna Dupré · il y a
bravo
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Par delà les vapeurs d'alcool , on retrouve du Vian dans l'écriture.
Bravo!
Sans vouloir vous obliger je vous propose une nouvelle en finale du GP automne.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/a-chacun-sa-justice
Merci.

·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Une sacrée expérience, je ne suis pas près d'oublier vos trois S.
·
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Merci infiniment ELena !
·
Image de Jean Roulet Androny
Jean Roulet Androny · il y a
Beau jeu de mot pou un beau poème
·
Image de Marie
Marie · il y a
Belle balade alcoolisée, dépaysante et séduisante en dépit d’une petite pointe de nostalgie. Merci pour le lexique, indispensable. A relire pour sa richesse.
·
Image de Edgar Foschia
Edgar Foschia · il y a
le maître Yoda du coktail hahaha franche rigolade pour cette ivresse asiatique, merci bien et force au saké! Je pose mon j'aime pour déboiter l'éthylotest
·
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Merci infiniment !
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un dépaysement total.
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Très ennivrant voyage.
·
Image de Gérard Aubry
Gérard Aubry · il y a
Dommage qu'il faille un dictionnaire pour suivre les méandres de ce cerveau embrumé! La solitude entraîne tant de choses! Bravo! G. A.
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Il y a une amertume à la Vian dans vos mots. Votre texte transpire à fleur de peau. Un peu de musique lui irait bien.
·
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Merci infiniment ! Vian est mon auteur préféré...Amitiés JB
·