Sanson mais jamais sans image

il y a
1 min
47
lectures
17

«Au commencement était le Verbe.» C'est un bon début, mais quel était le sujet ? *** Je suis un lecteur invétéré et un auteur incidentel. *** L'image de mon profil est, en médaillon  [+]

Je suis Sanson, mais jamais sans image.
Vois citoyen, le fil de mon acier
A tant connu la rigueur de l’ouvrage
Que tout Paris en est le créancier.

J’ai fait payer une effroyable dette,
Dette de jeu devient dette de sang,
Gagné, perdu, qui sera la vedette,
Voici l’An III, tout le peuple est dansant.

Qui perd la tête accepte la corbeille ;
Pour moi l’osier ne rêve que de fleurs,
Rouge est la fleur qu’on accroche à l’oreille,
Fermant les yeux comme larmes ou pleurs.

J’ai vu poète ou femme endimanchée ;
Vois citoyenne, il n’est pas de sang bleu,
Vingt fois par jour, question est tranchée ;
Pitié, Seigneur, j’en jurerais, morbleu !

Après Danton, j’ai conduit Robespierre
Sur le chemin des Dames et du Roi,
Vois-tu, Marat, ce qu’est un cœur de pierre,
Lorsque la Loi s’érige en désarroi.

Pourquoi Paris brûle-t-il d’une flamme
Et d’un flambeau du nom de Liberté ?
Fraternité devant la froide lame,
Une tête, une, et j’ai l’Égalité.

Peut-on rester muet devant l’erreur,
Ma douce France, il est grand le dommage ;
J’ai de la peine, et toi de la Terreur,
Je suis Sanson, mais jamais sans image.


La famille Sanson est une célèbre famille de bourreaux normands qui ont exercé à Paris de 1688 à 1847.
Charles Henri Sanson (1739-1806) a officié durant la Terreur et notablement travaillé à la mise au point de la guillotine. Il a administré la peine capitale durant plus de quarante années et exécuté de sa propre main près de 3 000 personnes. Qui peut croire que cet homme n’avait pas de conscience ?
17

Un petit mot pour l'auteur ? 21 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Un exécuteur des hautes-oeuvres consciencieux, issu d'une longue lignée, presque une dynastie. Je crois me rappeler que la charge de bourreau s'achetait et se transmettait de père en fils. Ceci me fait penser aux femmes de bourreaux, à travers un roman que j'ai lu il y a fort longtemps " La Bourrelle" de Bernard Clavel.
Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
Sanson certes, mais il n'était pas seul. C'est d'ailleurs ce que vous évoquez en évoquant Danton, Marat et Robespierre. Le rosbespierrisme, matrice de tous les totalitarismes qui ont suivi. Quand un homme, un parti, prétend incarner la vertu...
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Absolument, ce fut une folie collective au nom des plus belles idées.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Ca ne rigolait pas, à une certaine époque... Il fallait tout de même une certaine force ou de l'inconscience pour faire ça.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Probablement l'effet de groupe aussi. Celui qui décrochait était le prochain à y passer.
Image de Vrac
Vrac · il y a
Il y en a, hélas, qui le regrettent, et le regretteraient encore davantage s'ils le savaient si lettré
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci pour la visite, Vrac. Ce sont pourtant les lettrés qui, préparant les Lumières, ont également préparé l'esprit révolutionnaire. Mais comme toutes les révolutions, le meilleur est avant.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une évocation terrifiante . Une sinistre dramaturgie.
C'est très instructif , merci de brosser le paysage de cette époque.

Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Ginette. Ce n'était pas la Terreur pour rien.
Image de Joëlle Diehl-Lagae
Joëlle Diehl-Lagae · il y a
C'était son métier mais qu'il devait être seul le soir face à lui-même, du moins c'est ce qu'on espère !
L'histoire nous a montré tant de bourreaux qui n'en avait point de conscience !

Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Joëlle pour la visite. Oui, on est dans la réflexion de Hannah Arendt.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
J'y ai également songé ; vous devez faire référence à " La Banalité du mal ".
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Exact !
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
C'est effectivement une référence, avec le procès d'Eichmann à Jérusalem.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
une période très noire que vos mots rappellent avec justesse. Quant à la conscience de Sanson, lui seul pourrait nous répondre.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Albane. C'est tout à fait vrai. Il devait avoir l'impression de servir la France. Sinon il serait devenu fou.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Je le pense aussi
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
L'Histoire dans la peau d'un Homme au cœur d'un siècle sanglant ... J'ai aimé votre texte et son angle de vue comme une caméra aérienne et souterraine ! Mon vote.
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Georges. Ce fut incontestablement le plus grand tueur en série de l'Histoire de France, mais il ne faut pas le dire comme ça. Ce n'est pas politiquement correct. Un moment de folie qui a vu disparaitre parmi les plus beaux esprits du siècle. Lavoisier, Fabre d'Eglantine, André Chénier et tant d'autres....
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Le régime fou du pouvoir
Image de Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci Didier pour votre visite. Oui, le mythe de la Révolution bienfaitrice aussi.

Vous aimerez aussi !