SANS BAISSER LES CILS

il y a
1 min
22
lectures
4

Des brins de vie ou des moments uniques sont source de joies, de tendresse parfois de rage, mais au fond avec beaucoup d'indulgence et d'amour vivons le temps, à temps  [+]

Sans baisser les cils,
A qui voudra l’entendre
Je le crie :
L’amour a ses détours,
Ses phases, ses contours,
Ses habits.
Parfois il se défile.
Des bouches ouvertes du métro
Au Sacré-Cœur dévot,
Se vivent ici des drames,
Des révoltes agglutinées.
Sur les trottoirs, des âmes,
Peignent le feu en ciel d’été,
Quand s’élance Notre Dame
Comme si de rien n’était.
Je l’imite je sèche mes larmes,
En cadence, de rames en rames
Je tends la main, je clame :
Un cœur pur et tendre
A peine affranchi,
Est venu pour t’attendre
Et t’aimer à Paris.
Avec un brin de chance tu me trouveras Par ici...
Sans baisser les cils.
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Paris la ville de toutes les aventures et du possible amour. C’est joliment suggéré. Merci (une coquille dans le dernier vers, un a à la place du s dans « sans »).
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
merci cerise je vais essayer de corriger le sana en sans. à très vite.
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Hélas, sa petite sœur Nantaise l'a rejointe ! Un très beau poème !
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
merci oui quel drame.

Vous aimerez aussi !