1
min

Sahara, le désert corps et âme

187 lectures

35

Qualifié

Que la lumière est douce au soleil du levant
Jeu d'ombres et de lumières qui parfois se confondent
À l'heure bleue où nos peurs dans l'horizon se fondent
Les hommes s'agenouillent et se tournent vers l'Orient

Ô Pays desséché, horizon sans verdure
Où le sable si chaud brûle comme la braise
L'eau y est précieuse, et sa source si pure
Dans son miroitement les désespoirs se taisent

Sur cette mer de sable, aux vagues immobiles
Où le regard ondule et glisse dès l'aurore
Chaque seconde qui passe, s'étire et s'éternise,
Tout m'apparait figé, tout me paraît mort

Nomade du désert je t'envie tes richesses
Moi qui suis toujours pauvre de vouloir posséder,
J'ai mal de l'infini. Mon âme est apaisée
Dans cette immensité où l'homme n'est plus le maître

Il n'est pas de plus vrai ni d'authentique accueil
De tous ceux qui n'ont rien, si peu à partager
La tente est un palais pour tous les invités
Et c'est un grand honneur que d'en franchir le seuil

Pour tous ces hommes libres, si orgueilleux et fiers
La maison c'est un peu le tombeau des vivants
Un simple bout d'étoffe leur suffit humblement
À se sentir chez eux partout dans le désert

Le ciel ici parait encore plus bleu le jour
Et les étoiles encore plus brillantes la nuit
Je me suis abreuvé aux sources de la vie
Où les êtres sont nus comme au tout premier jour

Le désert m'impressionne moins le jour que la nuit
Car parfois je m'éveille et mes yeux plongent et s'ouvrent
Sous la voute céleste qui scintille et recouvre
Nos frêles existences, nos rêves endoloris

En ville je pouvais marcher pendant des heures
Au hasard et sans but, sans savoir où j'allais
Sur la route des puits je me suis retrouvé
Le sable a englouti mes angoisses et mes peurs

Et lorsque dans la tempête les nuages s'amoncèlent
Quand le ciel s'obscurcit et noircit brusquement
La caravane s'arrête et s'abrite du vent
Car aux colères des cieux, la mort parfois se mêle

Au soir venu enfin, au feu qui se rallume
Les corps sont si las et les esprits si vides
Que la pensée légère glisse, vole et s'éparpille
Au voile rougeoyant diffus du crépuscule

Jamais je n'ai senti de vide plus profond
Mille et une solitudes qui engloutissent tout
Du passé, de mon âme, et jusqu'à mes tréfonds
Le désert fait jaillir le vrai qui est en nous

PRIX

Image de Printemps 2017
35

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Arrivée par hasard sur votre poème, j'ai partagé grâce à vos mots un instant de recueillement... Votre évocation du désert, de ce qu'il apporte et enlève, de ce qu'il est en soi, pour celui qui le vit ou s'y soumet... est une magnifique parenthèse de réflexion et d'évasion. J'aime énormément ce texte. C’est un vrai coup de cœur. Alors merci de l'avoir laissé ici.
·
Image de Laurent de Dimont
Laurent de Dimont · il y a
Bonjour. Je suis très heureux que ce texte puisse vous plaire autant et qu’il ait pu susciter autant d’émotions. C’est à moi de vous remercier pour vos propos élogieux. Au plaisir de vous retrouver un jour au détour d’une nouvelle aventure ? Bien à vous et merci encore
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Très bon écrit, vous avez mes voix !
A présent, si vous voulez lire mon oasis embrumée de Haute Egypte en lice pour Imaginarius, c'est par ici...
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
Quel émerveillement sous les pas de ce désert qui parait comme une oasis poétique ... un très grand bravo pour votre plume enchanteresse
·
Image de Laurent de Dimont
Laurent de Dimont · il y a
merci ! Très heureux d'avoir partagé avec vous "quelques pas émerveillés dans ce désert"...
·
Image de Papillon
Papillon · il y a
J'ai un vrai coup de coeur pour votre poème, je ne sais si je suis très objectif puisque que j'adore le désert. ..c'est une vraie source d'inspiration et un lieu où l'âme de L'Homme se ressource ...enfin c'est ma pensée .
Vous décrivez ça d'une belle plume.
J'avais écrit une chanson "dans le désert " et je me retrouve bien dans vos mots.
Bref...Plus de blabla. ..simplement :
J'aime
;-)

·
Image de Laurent de Dimont
Laurent de Dimont · il y a
Merci pour votre coup de cœur partagé et votre pensée !
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Beauté du désert, bonté des gens du désert. Belle œuvre !
·
Image de Laurent de Dimont
Laurent de Dimont · il y a
Merci de ce joli commentaire !
·
Image de Jean-Jacques Michelet
Jean-Jacques Michelet · il y a
Mon vote, évidemment !! Je vous invite quant à moi à découvrir "Bien fait !" sur ma page. merci et bonne année.
·
Image de Yann Jean Eon
Yann Jean Eon · il y a
Je vote parce que j’aime! Moi je suis plus dans l’humour et l’histoire. Si cœur t’en dis, jette un coup mon récit sur short édition : Le magot de Joe Pépin-de-pomme et si tu apprécie le texte, vote pour lui amicalement Yann Éon
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Quelle belle description du désert !
Je vous invite à lire mon poème en hommage à "Théodore Monod" et pourquoi pas d'autres textes ....

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Très beau poème qui donne envie de marcher sur les traces de ces nomades du désert
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Comme un diaporama, une invitation au voyage.
(De mon côté, je te propose de venir écouter les nuages ... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ecouter-les-nuages (J-1)

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème