Rupture

il y a
1 min
10
lectures
3

Amoureux de l'Océan je suis, de ces espaces infinis devant lesquels le rêve et la poésie se rejoignent, quand le vent du large nous parle de romantisme ...je suis Noel et j'ai hâte de vous lire  [+]

Je rêve de ciel de mer, vaste et lumineux
Je rêve d'une plage blonde saupoudrée de bleu
D'une femme naturelle au regard doux et aimant
Aux longs cheveux auburn battus par le vent.

Moi qui n'ai rien, ni attraits ni fortune
Juste un cœur de poète sous un rayon de Lune
Me revoici perdu, sombre et amer
Par un amour d'airain devenu éphémère.

Un bonheur qui musarde et puis s'en va
Explosant sur nos têtes comme une supernova
Survient cruelle, une indicible douleur
Passé l'instant hagard soulignant la torpeur.

Comment peut-on seulement s'imaginer
Que l'amour s'efface quand on a tant aimé
De l'eau salée dans les yeux que l'on veut refouler
Ce besoin de paraître en se disant "ca va aller"...

Le chagrin omniprésent, le sommeil qui s'enfuit
Un visage, un sourire qui viennent hanter la nuit
Que s'ouvre devant moi les portes du temps
Sablier invisible annonciateur du printemps.

Tout se confond, matin , midi et soir
Et cette espérance sourde que je tente d'apercevoir.
Je la sais, là... Pense-t-elle à moi dans le fil de ses jours
Mon cœur est en détresse, détroussé d'amour

Notre histoire n'a t-elle vécue que pour disparaître?
Dans les ténèbres je guette l'étincelle pour la voir renaître.
Elle voulait sans entraves que nous puissions nous appartenir
Amoureux je m'empressais à tisser notre avenir.

Car il me fallait dans ma vie dénouer les amarres
Prendre pour la rejoindre un nouveau départ...
La douceur d'aimer nous incite souvent à imaginer
qu'une existence douillette soit rapidement abandonnée

Il y a pourtant des gens et des lieux à quitter
Et l'ennui rassurant enrobant parfois la maturité.
Pour une fois nous n'avons entre nous deux su nous comprendre
Son sourire s'est figé, elle ne voulait plus m'attendre.

J'aurais voulu de toute mon âme accéder à ses vœux
Mais la tristesse rodait dans ses atours malheureux
Le désir peu à peu sans bruit nous a quitté
Comme une brume diaphane par un soir d'été...

Je rêve pourtant, toujours et encore
de cette ondine si belle en son charmant décor
Je songe en frémissant à ces moments tendres et apaisés
Où nos lèvres se rejoignent en voluptueux baisers...

Une larme solitaire dévale sur le sillon de ma joue
Je suis seul et me retiens de hurler tel un loup
Dans mon pays de causses où l'on reste debout pour souffrir
Les bêtes blessées se cachent pour pleurer, et parfois mourir...

3

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de JAC B
JAC B · il y a
"Mon cœur est en détresse, détroussé d'amour"...que c'est émouvant ! Beaucoup d'émotion à vous lire... J'ai pensé au film "Les choses de la vie", l'amour perdu qui cherchait une cage, le concerto des sentiments qui vont et viennent en quête d'une vague. Merci Noel.
Image de Noel cévenol
Noel cévenol · il y a
Merci Rac de tout cœur pour ce élogieux et doux commentaire… Je suis réellement touché par vos mots…
Noel.

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Doux, soyeux, chantant ♫
Image de Noel cévenol
Noel cévenol · il y a
Merci Flore pour ce commentaire très élogieux et bienveillant… Il est des expériences de vie plus difficiles sentimentalement, et des ruptures que le poète (ou la poétesse) peut surmonter(un peu!) avec ses mots, ses vers et ses strophes… J'aime beaucoup l'idée que ce poème te fasses penser à une chanson de Jean Ferrat, que j'aime beaucoup… cela me touche, tout comme l'émotion que tu dis ressentir dans ce texte… Une belle récompense pour moi…! merci Flore d'être venue t'arrêter sur mes lignes, à très vite en te souhaitant une belle nuit….
Noel.

Image de Flore A.
Flore A. · il y a
Un joli rêve...ton poème chante, et me fait penser à une musique de Jean Ferrat, son texte est plus optimiste ("Nous dormirons ensemble") mais son rythme va bien avec tes vers. J'aime beaucoup, et quand j'entends les mots résonner, je pense que c'est, d'une certaine façon, que le poème est réussi, l'émotion est là.