Comme les murs qui encerclent sa chambre
Comme ses joues à la rentrée de septembre
Comme les draps qui protègent ses rêves
Comme les fautes qu'on lui relève

Comme les tenues des artistes
Aux mille reflets si saisissants
Qu'il admire de son regard d'enfant
Comme de véritables merveilles

Et tous les soirs face à sa vie lisse
Le petit garçon songe aux aventures
Le cœur lourd et les yeux vermeils
Il combat des ours, renverse des dictatures,
À la croisée des mondes.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !