1
min

Rose des champs

Image de Charles-Erick

Charles-Erick

14 lectures

2

Eternelle fleur, immuable depuis des âges,
Beauté épineuse à l'essence délicate,
S'inclinant sous le poids de la neige écarlate
Tombée ici et là durant l'hiver sauvage ;

À peine pâlie, à peine courbée, tenace
En amour sincère, du rouge romantique
À la blanche innocente aux senteurs épiques,
Victimes d'épines en sont nos coeurs hélas !

Que n'ai-je point comme elle son parfum amical !
Chaleureuse, délicieuse et exquise effluence
Exhalant son encens dans les champs de province
D'où jadis fleurissaient ses premières pétales.

Rose musquée, rose d'amour, belle des champs
Aussitôt remplacées dès qu'aussitôt flétries,
Un gentilhomme aimant se languit de fééries,
De nuits gorgées d'extase soufflées aux quatr' vents

Qu'à tue-tête les amoureux amants diffusent
Dans un tourment perclus de plaintes agacées
Ensevelies sous un plaisir opiacé,
Tel qu'à force de ferveur sa fièvre s'infuse.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,