Rondeurs et dépendance

il y a
1 min
1345
lectures
72
Lauréat
Jury
Recommandé

À travers ma modeste plume, et sans autre prétention que celle de vous divertir, je vous entraîne dans mon univers, un univers où cohabitent différents registres, bien souvent surprenants  [+]

Image de Printemps 2015
Cet éloge s’adresse à vous autres pulpeuses,
Qui sans cesse vous heurtez à l’absurde diktat.
Couramment alléchantes mais souvent malheureuses,
Vous souffrez de ces normes dictées par les médias.

Il ne faut point rougir d’être là bien en chair,
Car pour nombre de mâles votre galbe est divin.
Oubliez vos complexes, de ces formes soyez fières,
Et laissez se croire belles les banales planches à pain.

Votre corps onctueux, vos contours sensuels,
Nous invitent aux caresses, à l’envie de palper.
De vos courbes se dégage quelque chose de charnel,
Qui réveille tous nos sens lorsque vous ondulez.

Car vos hanches si tendres et vos fesses rebondies,
Font de l’acte d’amour une pure gourmandise.
Le moelleux de vos cuisses de désir nous remplit,
Sachez donc embellir l’harmonieuse friandise.

Recommandé
72

Un petit mot pour l'auteur ? 62 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Toyin Dyva
Toyin Dyva · il y a
J'ai bien aimé votre poème mais le vers "laissez se croire belles les banales planches à pains" m'a froissé. Je suis ce qu'on pourrait appeler "une planche à pain" et croyez-le, ce n'est pas facile tous les jours.

J'admire les femmes aux rondeurs bien souvent. Mais j'en ai un peu marre qu'on m'étiquette et me compare par rapport à elles comme on le fait pour elles si souvent.

Nous sommes chacunes si uniques. Ça fait mal de se voir toujours être le "méchant" quand on n'a rien demandé. Ce n'est pas aussi facile que ça.

Au plaisir😄

Image de Jean-Christophe Faber
Jean-Christophe Faber · il y a
Bonjour.

J'ai certes mis quelques jours pour répondre à votre commentaire, mais je tenais vraiment à trouver les bons mots avant de publier ce dernier.

Sachez que je comprends vraiment votre point de vue, et que votre remarque est tout à fait légitime. Je tenais donc à rassurer toutes celles qui, comme vous, pourraient se froisser à la lecture de ce vers un peu "sévère". Il est clair que toutes les femmes sont belles, et que chaque morphologie est charmante dans les yeux de celle ou celui qui sait l'apprécier à sa juste valeur. C'est une évidence.

Maintenant, il faut remettre ce poème (écrit il y a presque 6 ans) dans le contexte, c'est à dire un moment où le témoignage d'anciennes mannequins faisait froid dans le dos quant au comportement extrême pratiqué dans le milieu de la mode. Au travers des termes utilisés dans ce poème, mon seul objectif était de pointer du doigt toutes les femmes soi-disant parfaites mises en avant par les médias. Qu'importe le support, on avait l'impression de voir toujours la même chose : des filles qui se ressemblaient toutes, bien trop minces, et à la limite de la banalité.

Je ne dis pas que tout s'est arrangé depuis, loin de là, mais on constate quand même que des efforts sont faits pour mélanger les genres (réseaux sociaux, magazines, clips, etc.). Ceci dit, la "grossophobie" est toujours un problème, et la discrimination est encore bien présente (soyons réalistes, on parle moins de la minçophobie).

Il y a aussi le côté culturel dont il faut tenir compte. Aux USA par exemple, le fait d'être ronde est beaucoup plus commun et moins stigmatisé que chez nous (certaines de leurs animatrices télé en sont d'ailleurs la preuve).

Bref, tout ça pour dire que le débat reste ouvert, et que je vous remercie d'avoir exprimé votre ressenti de manière bienveillante.

Les différences physiques qui nous caractérisant font aussi partie de notre richesse, et le jour où tout le monde l'aura compris, nous pourrons vraiment dire que le monde aura progressé.

Bien à vous.

Image de Toyin Dyva
Toyin Dyva · il y a
Merci pour votre réponse. Je crois que surtout, beaucoup de choses me touchent en ces temps sombres. Et comme on le du, le diable est dans les détails.

Le fait que j'aie été piquée par ce passage n'enlève pas le fait que je trouve votre poème très beau. Je tenais à le répéter.
Merci encore😊

Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
La gourmandise n’est pas toujours un vilain défaut !😊
Image de Nostalgie Malou
Nostalgie Malou · il y a
bel hommage à celles qui sont concernées
Image de Rio
Rio · il y a
bravo
Image de Aristide
Aristide · il y a
Ode sublime à la pulpeuse beauté
Image de Jean-Michel Palacios
Jean-Michel Palacios · il y a
Quel bel éloge pour ces corps aux formes généreuses qui procurent tant de complexes et de quolibets et autres vexations.
Étrange société qui sans cesse cherche à défendre sa différence et qui n'accepte pas celle de l'autre.
Amitiés
JM

Je vous invite à découvrir "Seuls les amoureux" engagé sur le Grand prix automne 2017
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/seuls-les-amoureux
Merci

Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Bonjour à vous,
J'avais aimé commenté et aimé votre poème. Aujourd'hui je vous invite à découvrir le mien "A l'air du temps" en finale du grand prix été poésie 2017. Bonne soirée.

Image de Arlo G
Arlo G · il y a
J'ai lu j'ai aimé et j'ai déjà voté. Aujourd'hui Arlo vous invite à venir soutenir son poème Découverte de l'immensité en finale de la matinale en cavale. Bonne journée à vous.
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Très beau poème tout en profondeur. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC "le petit voyeur explorateur" et son poème "la découverte de l’immensité" dans le cadre de la matinale en cavale. Bon après midi à vous.
Image de Michèle Thibaudin
Michèle Thibaudin · il y a
Quel bel éloge des rondeurs! bravo.+1

Vous aimerez aussi !