2
min

Rituel du coucher

Image de Léna

Léna

67 lectures

20

Ma femme ne se couche jamais en même temps que moi.
Elle attend, chaque fois, quelques instants
avant de me rejoindre dans notre chambre à coucher.
Je l'attends, avec impatience, une boule dans le ventre.
Le désir commence à monter, je le sens, là tout près.
Puis, j'entends son pas dans l'escalier,
Elle entre et dis : J'arrive, je vais à la salle de bains
Elle disparait en fermant la porte derrière elle.
Je la sais en train de se déshabiller
Je l'imagine enlever sa robe, la regarder tomber au sol,
la ramasser et la poser sur le petit fauteuil rose.
Elle doit, sans doute, poser son pied en l'air
afin de dégrafer la jarretelle de ses bas,
puis, lentement, pour ne pas les filer,
elle fait descendre le nylon le long de ses jambes,
juste avant d'enlever son tanga noir.
Je sais tout cela, et pourtant puisque c'est
un moment qui m'est interdit, il me rend fou.
Elle est désormais nue dans la salle de bains,
devant le grand miroir, je la veux là, à se regarder .
A se scruter, même, à rechercher les petites imperfections
les signes du temps, les marques de fatigue.
A se rassurer aussi, ma femme est encore tellement belle.
Alors, elle se brosse les cheveux longuement
puis, délicatement, avec application, la langue entre les dents,
elle les sépare en trois parties égales pour en faire une natte.
Enfin, elle sort sa nuisette en dentelle blanche du tiroir de la commode.
A l'imaginer, mes mains se crispent, à en serrer les draps du lit très fort.
Petit à petit, le tissu descend sur son corps qui disparait.
Alors, je le sais, la porte va s'ouvrir
Elle va enfin réapparaître, enfin j'aurai à nouveau accès à elle.
Elle le fait nonchalamment, laissant passer quelques instants
entre le moment où elle pousse le loquet et le moment où elle entre.
Elle avance, pieds nus, vers notre lit, nos regards soudés l'un dans l'autre
Alors, elle ouvre sa chemise qui tombe lentement sur la moquette,
me dévoilant lentement chaque parcelle de son corps.
Je lui tends alors ma main. Elle vient y poser sa tête.
Avec amour, je caresse longuement ses cheveux
puis je dénoues la natte qu'elle a pris tant de soin à faire.
Alors, je reprends la lecture de mon journal.
Elle attend, là, dans le creux de ma main, sa main posée sur mon ventre,
que je cesse ma lecture, que je plie soigneusement le journal, que je le repose.
Elle a quelques petits mouvements de frustration retenue,
je sens le désir monter en elle imperceptiblement.
Alors, je me tourne vers elle, ma main vient se poser sur son sein,
son regard s'allume, elle est toute à moi.
20

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Blackmamba Delabas
Blackmamba Delabas · il y a
Je vous souhaite une bonne nuit...
·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
vous m'avez emmenée
j'ai vécu cette attente
quand le désir consume
qu'enfin elle apparaisse

il connais ses rituels
elle connaît les siens

jeu de la séduction
ne jamais oublier
d'attiser son amour
qu'il reste passionnel

vous écrivez très bien
ce rituel qui n'en est pas un
l'habitude tue les sentiments, l'envie et le désir de l'autre

·
Image de Jeanne en B.
Jeanne en B. · il y a
Les chiffres ne font pas tout. Vous avez bien fait de vous mettre à l'écriture. C'est un très beau texte.
·
Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Un rituel du coucher pour une belle nuit d'amour... Une douce sensualité
·
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Très beau texte sur une attente en toute sensualité...
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Rituel tout en ponctuation !
·
Image de JACB
JACB · il y a
Des préliminaires Infiniment sensuels.
·
Image de SandraB
SandraB · il y a
Encore un très joli texte. J’ai toujours autant de plaisir à vous lire Léna lors de mes visites furtives sur short Édition. Votre écriture est belle par sa simplicité. Elle est aussi pleine de délicatesse et de fait l’érotisme né naturellement de votre style qui est vraiment très plaisant. Votre Plume est singulière tout en étant simple et tellement touchante...Vous donnez la sensation d’écrire comme si c’était une évidence, et comme toujours, c’est très réussi ! 👍
·
Image de anonyme
anonyme · il y a
Beau titre avec une belle plume! Bonjour, une invitation à lire ma TTC en concour. Merci d'avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-inventions-naissent-mais-les-hommes-meurent-1
Merci d'avance, Yasmine 14ans

·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Tout dans l'imaginaire.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Lever deux rejetons surexcités par la journée qui s'annonceLes forcer à avaler un solide petit déjeuner malgré l'heure plus que matinaleil fait un beau soleil de mois de juillet, ...