1
min

Rien ne dort vraiment

21 lectures

4

Subtile, magique, majestueuse,

Elle danse sous les réverbères, y flottant comme un air de déjà entendu,

Elle respire comme pas une, se souciant de son mystère.





Silencieuse, éternelle, fastueuse,

Elle promène son regard noire obscure, sensible,

Sous les impertinents du soir.





La ville est là, sombre et délicate, sous les heures de la nuit.

Elle pense, elle observe et n'oublie rien, rien du tout.

Elle imagine la vie de ses habitants,

Ceux qui ne dorment que d'un oeil, ceux qui exagèrent,

Ceux qui pensent que la ville dort.





Mais elle veille au grain, dans sa robe d'été.

La chaleur au corps.

 
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Très belle image sous le regard de la lune. Merci pour ce joli moment de lecture.
·
Image de Flore
Flore · il y a
Une belle image de l'ombre de la lune, Séléna cette déesse de la nuit qui est là lorsque tout dort, gardant sa part se mystère. J'aime beaucoup...
·
Image de Vincent Zochowski
Vincent Zochowski · il y a
merci beaucoup Flore
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Subtile peinture de la ville qui veille dans le soir ..;
je vous invite à lire mes textes en compétition en ce moment dan les différents prix du sourire , de la fanfiction et de l’automne . Merci beaucoup .

·