1
min

Rêveuse

Image de Desiderata

Desiderata

20 lectures

3

Je m'étendis tel un coquillage nacré
Sur le sable, le temps s'écoulait, je m'endormais.
Je ressentis soudain de l'incapacité
J'essayais, mais en vain, je ne pouvais bouger !
Le vent salé du large porté à mes narines
Me faisait l'étalage des effluves marines
Si doux à mes oreilles le ressac en mon rêve
Faisait mourir les flots près de moi sur la grève
Si ferme était ma couche, si douce était ma sieste
L'astre diurne allait en direction de l'ouest
Le souffle lent du vent, tramontane ou zéphir
Précéda la caresse, provoqua le plaisir.
Je me sentais parfois si lourde et si légère
Il me semblait alors que je flottais en mer
Le soleil à travers mes paupières fermées
Des teintes chatoyantes et des reflets moirés
L'eau fraîche sur ma peau, le crissement du sable
La chaleur ambiante m'étaient bien agréable.
Alors il a fallu pour que je m'éveillasse
Que mes rêves cessent que le sommeil me chasse
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Volsi
Volsi · il y a
Alanguie sur la plage avec les yeux mi-clos... joli rendu
·
Image de Desiderata
Desiderata · il y a
Merci Volsi d'être venue vous coucher sur ma plage
·
Image de Sandra Dullin
Sandra Dullin · il y a
Une belle parenthèse. Un beau voyage dans le rêve.
·
Image de Desiderata
Desiderata · il y a
Merci beaucoup Sandra !!
C'est l'effet voulu

·