Revenir est ici (antonyme de 'Partir est ailleurs' de Roch Nappert, mon défunt beau-père)

il y a
1 min
13
lectures
1
La lune à midi
Gel de silences printaniers
Je quitte pour là-bas

Revenir est ici

Dans l'oubli du jour d'acier
Où stagnent sans vent
Des bateaux de papier vides de noirceur
Devant les fenêtres brûlées d'or de l'été
Négatifs stigmatisés sous ma rétine comprimée
Sur l'écorce chaude de la campagne des geôliers
D'où je murmurais sorcière avec déraison

Il a ri en-dehors de la petitesse du plancher
Quand j'ai fait noeud, chemise et pantalon
Qu'il me presse de l'effacer
Ah que je répugne d'être éveillée

Et ne jamais sortir
La fumée ratifiée
La lunette dans la voie
Comme si la calèche s'éveillait sous la cour
Comme si le village attendait aux voiles
Comme si le jour était en équilibre

Toi
Le jour d'aujourd'hui
Le soir d'hier
Prospère grand déserteur de blé recueilli sous la libération
Sans unique trêve
Le labeur de la chandelle sur mon oeil ouvert
Sans unique revers
Un lieu sec
Sous ma camisole repassée
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,