Rêve nocturne

il y a
1 min
4
lectures
0

Des mots et des sensations éclaboussants le papier d'encre pourpre et sauvage  [+]

La nuit je rejoins le monde des ombres
Impossible d’y échapper
D’un sommeil profond je sombre
Sans pouvoir me réveiller

Autour de moi s’animent des hommes
Et des femmes désespérés
Car c’est la peine maximum
Qu’ils sont en train de payer

Que faire pour ces cœurs solitaires
Qui hantent mes courtes nuits
Seule dans ce lieu si austère
Ou ne perce aucun bruit

Pourtant dans ces ténèbres parfois
Je ressens comme un baiser
Une douce brise qui tournoie
Vient sur ma bouche se poser

Lorsque l’on meurt l’on disparaît
La mort pourrait-elle voyager
Dans un espace illimité
Loin de notre réalité ?

Rien ne m’oblige à le croire
Et que tout va se terminer
Car préfère au désespoir
Un bref soupçon d’éternité....
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !