Rétrospection

il y a
1 min
0
lecture
0
Je suis un être de dédain
et me vomis moi-même
d’un profond dégoût. Je suis blême
et ne supporte plus d’être si hautain.
On me le dit. Je le crus
et, devins détestable,
sous un abord affable.
Aurais-je voulu péter trop haut pour mon cul ?

Enfant sage, je fus ce que l’on attendait de moi.
Vieillard, je dois me libérer de ce que l’on veut que je sois.

Je viens d’un jardin étriqué
mis en scène par de pauvres gens.
Parmi eux je fis mes premières dents.
Rien, trois fleurs de courgettes, les émerveillait,
pour cela je veux rester un homme de peu.
Ce périmètre, je le transporte avec moi,
car loin, là-bas, j’étais un roi.
Pour cela, on m’en veut.

Être ce que l’on sait faire.
Savoir ce que l’on est. Être.

Regarde et le ciel devient plus haut.
Respire et l’air est rendu fluide.
Marche et la terre s’affirme, solide.
Espère et le soleil t’éclaire de nouveau.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !