Résistance poétique

il y a
1 min
206
lectures
51

Mes mots en rouge à lèvres  [+]

J'ai le froid du métal
Dans l'hiver carcéral,
Ma folie se préserve
Des regards de souris,
Le chant dans ma réserve
Est une arme de survie.

« À la claire fontaine m’en allant promener
J’ai trouvé l’eau si belle que je m’y suis baigné »

J'effeuille mes doigts
En soufflant une comptine
À travers les barreaux
D’une tour assassine,
Et crache en lambeaux
Mes rêves, aux insectes
Des temples anonymes.

« Sous les feuilles d’un chêne, je me suis fait sécher.
Sur la plus haute branche, un rossignol chantait »

Dans le ventre du cachot
Je mime la solitude
D’un arbre squelettique,
Qui reçoit la semence
Des hiboux verts de gris,
Et la pisse en démence
Des arcs électriques.

« Chante, rossignol, chante, toi qui as le cœur gai.
Tu as le cœur à rire... Moi je l’ai à pleurer. »

Sous les tortures du jour
Je vomis les senteurs
D'un corps impudique
Saigné, martyrisé,
Par des sbires fanatiques.

« Il y a longtemps que je t'aime,
 Jamais je ne t'oublierai. »

L’horreur des douleurs
Doucement fait son lit, 
Dans les plis du sommeil,
Les cafards sont des teignes,
À minuit au châlit.
Les cris sont sans valeur
Dans un couloir d’oubli.

« J’ai perdu mon amie sans l’avoir mérité,
Pour un bouton de rose que je lui refusai... »

Le sang coule de mes veines
Noir du flot des passions,
Déchirées par les crocs
De vos sales questions.
J'attends l'aube fusillade
Avec une voix d'enfant, 
Pour finir le poème 
En toute liberté !

« Je voudrais que la rose fût encore au rosier,
Et moi et ma maîtresse dans les mêmes amitiés. »
51

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,