RESCAPÉ

il y a
1 min
43
lectures
13

J’ai trouvé dans l’écriture un espace de liberté absolue. Et depuis, je ne me lasse pas de l’explore  [+]

Un parfum de désastre
flotte dans les replis
de la terre éventrée
où les morts s'amoncellent.
Sur les faces rongées
par la faim et la crasse
plus aucune expression
que celle du repos.

Empoissé de terreur
le plus jeune soldat
contemple impuissant
l'abjection de la guerre :
dans des poses sordides
de pantins démembrés
des soldats agonisent,
leurs yeux exorbités.

Tout autour ce ne sont
que des cris et des râles.
Qu'ils se taisent à la fin,
supplie-t-il en silence ;
et son corps tout entier
est pris de tremblements.
La folie n'est pas loin,
dont il sent la présence.

Dans le camp ennemi
des masses atrophiées
jonchent le sol aride,
irriguant de leur sang
les arbres faméliques.
Ceux-là ne m'auront pas !
L'espace d'un instant,
il est pris d'un vertige.
13

Un petit mot pour l'auteur ? 16 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
L horreur des massacres
Image de Jean-louis Clavel
Jean-louis Clavel · il y a
Très imagé, glacial...
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Très émouvant Jennifer.
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Merci à vous Françoise
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
l'horreur de la guerre , bien vu
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Merci Philippe
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Rescapé mais à quel prix... un poème saisissant
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Au prix d’images qui hantent une vie.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Voir la guerre , voir la mort en face et se dire qu'on ne l'oubliera plus .
Un poème très fort .

Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Combien de vies sacrifiées...
Image de Daniel FAUQUENOT
Daniel FAUQUENOT · il y a
Des images qui le hanteront jusqu'à la fin de ses jours.
Un poème aussi fort que la scène est violente. Bravo Jennifer.

Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Au-delà des blessures physiques, l’impact psychologique des combats me fait froid dans le dos.
Image de Rina Hénaux
Rina Hénaux · il y a
Texte impressionnant et utile. Merci Jennifer.
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
8 mai jour de mémoire. Pour ne pas oublier.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Saisissant, terriblement réaliste. Il fallait l'écrire ! Merci Jennifer.
Image de Jennifer Marquié
Jennifer Marquié · il y a
Cela me tenait à cœur Randolph.

Vous aimerez aussi !