Requiem pour le monde des dunes

il y a
1 min
175
lectures
29
Qualifié

J'aime la poésie, la fiction, les nouvelles, les textes courts, les textes longs, j'aime inventer des personnages hors du commun, emportés dans des situations inhabituelles par le temps qui passe  [+]

Image de Automne 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Fatigué de traîner
ses éternels drapages
sur le papier de verre
des dunes oubliées,
le vieux simoun désespéré
pose un moment son souffle
au creux d’un promontoire.
Où aller ? Où se poser ? Où rêver ?
Où sont les caravanes,
les oueds profonds
et leurs boues onctueuses ?
Où sont les oasis
où gargouillaient les sources ?
Les grandes palmeraies
qui balayaient le ciel ?

Au pied des éboulis,
plus loin que les falaises,
les bans de cailloux roux
s’enfoncent dans le sable
comme un ressac figé,
les galets scintillants
des fleuves de jadis
vibrent au chant profond
du cœur des roches mortes,
l’herbe des pâturages
se couche pour toujours,
un fennec meurt de soif
en regardant le ciel
dans le silence bleu
des pistes oubliées...

S’endormir pour toujours
dans les grottes profondes,
sur l’eau des estuaires,
les terres reverdies...
En attendant ce temps
qu’il ne verra jamais
Le vieux simoun désespéré
joue sa symphonie éternelle.
Le sable du désert
crépite sur les tentes
et berce au long des jours
et des nuits sahariennes
les hommes touaregs
dans la pulvérulence
d’un monde qui s’enfonce
dans les dunes du temps.

29

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !