1
min
Image de Samouraï

Samouraï

3 lectures

0

Et si c'était juste une passade, un moment chaud et furtif qui nous tient la main en disant attention, je te regarde et je te surveille. Si c'était une ombre horrible et planant au-dessus de ma tête. Un navire échoué au fond de mes mains, une mort petite et reptilienne. Celle qui m'attire vers toi, vers la chance obscure des heures gentilles. Je ne sais pas qui je suis aujourd'hui. Sauvez-moi en appelant mon prénom, en réclamant la vérité qui traîne au fond des âmes.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème