Rencontre forte en é(mots)tion

il y a
1 min
710
lectures
236
Finaliste
Jury

J'ai commencé l'écriture il y a environ 8 ans, des poèmes, des textes et puis j'ai franchi le pas en publiant de ci de là, en créant mon petit blog Planète Kenobi aussi. J'aime les rimes, le  [+]

Image de 2017
Seule, errante et offerte au regard de la nuit
Je pousse en rêvassant quelques cailloux perdus ;
quand mon regard s'éclaire et mon cœur se réjouit :
j'entends tout près de moi un ballet bienvenu !

Curieuse de connaitre la nature de ce bal,
j'approche de la lumière émanant du carreau.
dressée sur une pierre, j'espionne non sans mal
hommes et femmes se parlent entre quelques tréteaux.

une scène improvisée et des toiles poussiéreuses
composent le tableau de ce moment de vie.
Bien supérieures en nombre, les femmes sont boudeuses
À l'embarras du choix les hommes sont ravis

Alors que je savoure ma place de spectatrice,
mon corps devient trop lourd pour mon socle fragile !
Je tombe et c'est alors qu'à ce moment propice
Un prince brun surgit, me rattrape sur le fil.

" Vous avez bien failli vous blesser, mademoiselle,
pourquoi n'entrez vous pas ? rejoignez notre bal ! "
Interdite devant ces yeux qui m'interpellent,
je me relève et entre timidement dans la salle...

Tiens ! me fait il alors me lançant un tissu,
Tu seras pour ce soir la nouvelle ingénue !
les sourires se dessinent aux regards entendus
Je crains déjà le piège et je cherche une issue

" Point d'issue dans ce cadre " m'assure mon beau prince
Les mots seront tes armes, range toutes tes larmes,
En une seule phrase la victoire est bien mince,
le verbe est à l'affut, tranchant comme une lame

Ébahie je reprends peu à peu mes esprits
charge mon barillet et m'avance vers lui
si les mots sont vos armes sachez, beau conquérant,
que mes nuits sont tissées de vœux et de serments !

Ce théâtre impromptu tout offert à ma vie
Ne fait que réchauffer des braises de récits
Laissez moi vous mener au delà d'une prose
que les rêves enfantent et dont nos sens disposent

Je suis telle que je suis devant vous aujourd'hui
effrayée de courage, défiant mes interdits.
Citadelle fière au vent des vils et des menteurs
J'ai blindé mon armure pour protéger mon cœur..

Choisirez vous d'atteindre cette cible endurante
croirez vous que vos mots y trouveront la faille ?
Vous souriez, vous moquez, me trouvez arrogante
Bien! vaut il peut être mieux que je m'en aille...

Rattrapée par son bras le temps d'un coup s'arrête
Les yeux bruns sont perçants , et mon cœur est en fête
Acte un ; scène un, le prince et l'arrogante
faisant fi du destin, prennent tous deux la tangente

Ne vous jouez pas de moi, je donnerai tout pour vous
les sons et les couleurs, le toucher de velours
je suivrai tous les actes de cette pièce du destin
de rappel en rappel, ignorant le mot " Fin "...

236

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,