1
min

Réminiscences

Image de Alberto Zorage

Alberto Zorage

13 lectures

1

Jadis déjà tu jetais
tes jeudis
comme on jette des dés
Les dimanches ont passé à peine endimanchés
dans mon calendrier jauni
aux pages déchirées
et les jours ont changé
sans que s’ouvrent pourtant
LES CHAINES DU TEMPS
miscibles
diluées
dans leur bain de jouvence
Mes jouets cassés
je te le dis
s’éparpillent à jamais
gisant démantelés
sur une aire oubliée
jonchée de fleurs et de feuilles fanées
1

Vous aimerez aussi !

Du même auteur