Née en 1970, je commence à écrire à l'adolescence. Authentiques morceaux de vie et écriture spontanée sont les bases de ma thérapie littéraire. Egalement, musicienne. Auteure du recueil de  [+]

Je m'suis réveillée un matin, à ne plus savoir où j'allais ;
Mais jusqu'à présent, j'ai bien su avancer.
Alors je me suis dit :« Stoppe là, toutes ces simagrées !
Cela ne te ressemble guère, arrête de t'enfoncer. » Mais

Papa, maman m'ont appris à tout détruire, quand tout allait ;
Jusqu'à en oublier qu'ils s'aimaient.
Alors, je pense que, quand le mal est fait,
Il est bien fragile de le réparer.

Car, parfois il suffit que je sente que j'existe
Pour m'écrouler dans les émois de l'amitié.
Quel paradoxe pour quelqu'un qui ne supporte guère
Tous les élans de l'ambiguïté.

Ce n'était pas un manque de volonté :
J'ai laissé le passé me rattraper.
Mais d'où venait cette fragilité
Jusqu'à engloutir mes paroles dans l'fumier.

J'ai eu un peu de courage pour faire part de mes regrets ;
De quel droit ai-je manqué de respect ?
C'est bien gentil d'avoir fait part de mes regrets ;
Que vais-je faire de cette rue à traverser ?


© Christelle NathSoL
2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est beau et grave Christelle... j'adore la fin !
Image de Christelle NathSoL
Christelle NathSoL · il y a
... Merci infiniment d'être passée et d'avoir déposé un brin de Toi.
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
La jeunesse malléable est un peu à l'image de l'acier soumis à la forge. Dans un climat chaud-froid et sous les coups du marteau-pilon, on tente de prendre forme. Mais voilà, le passé reste le passé et malgré les ans, subsiste le sentiment de demeurer entre le marteau et l'enclume...
Image de Christelle NathSoL
Christelle NathSoL · il y a
Merci pour vos mots.

Vous aimerez aussi !