1
min

Réflexions

Image de Senseirité

Senseirité

2 lectures

0

Petit matin crème
au gout de café blême
coince au fond d' ce bar
mate par mon hagard
j' finis d' y blanchir c' te nuit
j' viens d' la passer en fraude
aux frontières de l’ennui
la ou la vie s’érode
la ou ma vie s'effrite
qu'entre un déjà et un bientôt
j' sais même pas que j'existe
et j'ai choppe d'autres rides sur la peau

petit matin crème
au gout de café blême
tout au fond d' ce bar
tout au bout du comptoir
assis en face du vieux miroir
qui me jette un d' ces.... Regards
hé,miroir,est ce que tu crois
seulement.... Ce que j' vois
alouette,alouette
c' qu'elle est déplumée c' te tête
et j'ai beau battre de l'aile
les pieds pris dans la terre
j' pourrai jamais touche le ciel
j' suis trop englue dans c' t' affaire
mais des coeums kommak a marrée basse
tout au bout de leur vague a l’âme
venus chercher un reste de place
venus s' échouer de leurs dernières larmes
des coeums kommak et leurs salades
depuis qu' tu vis au fond d' ce rade
t' as du tellement en voir
ca t' as polluer la mémoire
avec ton tain tant dépoli
c' que tu peux avoir l'air aigri

ce n'est pas vraiment ca tu sais
a force de vous voir on devient blase
non, si mon fond de tain a tant blanchi
c' est que depuis trop longtemps je réfléchi
et puis je ne suis fait qu' a votre image
alors si mon eau reflète un marécage
c'est ce que vous avez trouve sous la plage
passes maitres dans l'art de la dorure
cela reste des barreaux ornant votre cage
vous n' en cherchez même plus la serrure
auriez vous égaré la clef
auriez vous égaré la clef

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,