1
min

Réflections

Image de Muirgheal James

Muirgheal James

147 lectures

69

✿⊱╮

Tels les souples rameaux de saule qui se penchent sur l’eau tranquille
Je m’incline sur mon passé.
Dans ce miroir qui me fascine, je me sens seule comme une île
Perdue dans l’océan glacé.

Dans les rides de l’onde claire, des souvenirs refont surface
Tant de visages oubliés
Des joies, des peines qui reviennent, des pleurs et des bonheurs fugaces
Qui se glissent dans mes pensées.

Ces personnages qui défilent et qui étaient si différents,
Au fond de moi je les connais.
Combien de vies ai-je vécues pour façonner mon moi présent,
Et qui suis-je en ce soir d’été ?

Qui, du bonheur ou des épreuves nous aidera mieux à grandir ?
Est-ce un choix ou la destinée ?
Et courir après la sagesse, est-ce mieux la regarder s’enfuir ?
Apprenons à l’apprivoiser...

J’ai tellement écouté, pas toujours su entendre
Les conseils qui m’étaient donnés.
J’ai cherché à savoir, pas toujours pu comprendre,
Je n’étais pas encore préparée

Le temps qui passe nous transforme en nous confrontant à la vie
L’enfant vit au milieu des fées
Mais les hasards et les rencontres nous font un ciel moins bleu que gris
Il faut mourir ou accepter.

Nous nous prenons trop au sérieux, car chaque vie est comme un rôle
Il faut savoir l’interpréter.
Nous écrivons à chaque instant notre scénario, triste ou drôle,
Par tous les choix que l’on a fait.

J’ai cru que le pouvoir, la gloire étaient le chemin du Graal,
Je me suis égarée.
Puis j’ai compris que notre vie était la pierre philosophale,
J’étais presque arrivée...

Quelque chose manquait encore, comment maîtriser l’alchimie ?
Atteindre l’immortalité ?
Comment découvrir le passage, cette porte vers l’infini,
Le secret de l’éternité ?...

Dépouillée des fausses croyances et du masque des apparences,
M’est apparue la vérité
Comme une vague de lumière, un sentiment de joie intense.
J’avais enfin la clé.

L’Amour que l’on a su donner
69

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
La mort délivre une sagesse inconnue.
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une évocation mélancolique et à travers les regrets, une interrogation sur la vie.
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
"je pense donc je suis "
D'où vient ce moi présent? Notre vie est - elle déjà écrite ? Choix ou destinée ?!
Un texte philosophique et poétique .
Votre dernière strophe est très jolie .

·
Image de Muirgheal James
Muirgheal James · il y a
Mes lectures et réflexions actuelles me font entrevoir encore d'autres voies, d'autres réponses à peine concevables. Einstein disait qu'il croyait en une vie après la mort, tout simplement parce que l'énergie ne peut pas mourir; elle circule, se transforme et ne s'arrête jamais. Merci pour votre avis.
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Merci pour cette réponse . Je pense que l'énergie peut se récupérer ou se transmettre .
Je sais que les guérisseurs vont souvent se ressourcer en entourant de leurs bras les chênes . Cela leur redonne leur énergie .

·
Image de Flore
Flore · il y a
La vie et ses questions, au fil de l'eau, son bruit qui apaise avec son flot poétique.
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
La vie au fil du courant, dans un reflet poétique.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
A offrir son existence au questions de la vie, il ne peut que sortir la vérité, sa vérité. La plus intéressante, celle qui fait que nous sommes tous prédisposés a aimer et a l'être aussi. C'est bien. A bientôt très chère Muirgheal James.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
je contemple mon reflet dans le miroir magique de vos mots, et je me trouve vraiment auréolée. Vous avez dû y rajouter une substance secrète qui rend vos lecteurs rayonnants!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème