Ré-appropriation du silence.

il y a
1 min
63
lectures
16

Il faut rire de tout et avec n'importe qui, surtout sous la torture  [+]

Première partie : silence sur subjectile transparent.
Celui-ci s'adossera sur toute couleur qui conviendra à
l'auditeur, pourvu qu'elle soit insonore.
La substance de l'œuvre sera déterminée par ce choix.
Il tombe sous le sens qu'un silence selon qu'il est sur fond
bleu, rose, blanc, indigo, noir, n'aura pas la même qualité.
Le silence commence ici :
« 
« 
« 
« 
« 
« 
« 
« 
«
« 
« 
« 
«
«
«   »

Et cetera.
Bien entendu, pour une question de place, nous avons
sensiblement réduit cette œuvre dont l'original occupe trois
multiplié par dix puissance deux cent trois non-caractères, ce qui
occupe un vide considérable.
16

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !