1
min

Radicalisation sentimentale

12 lectures

3

Tendre supplice que de se complaire dans le désarroi
Tendre désordre en moi .

C'est un dégoût profond , une amer tentation,
Un paradoxe qui en deviendra une profession.

Une foi cuisante dans la mélancolie,
C'est un deuil non affermi,
Une flagellation consenti.

Un trouble profond et honteux
De vaporeux songes malheureux.

Je ne puis cependant m'en défaire.
Je le sais, je le réitère.

C'est ma terrible faute. Poussée par une fois aveugle, une radicalisation sentimentale.
Cependant un doux équilibre s'en échappe en effluve presque vitale.

Arme au poing, braquée sur ma tempe
Je sais pertinemment quel être torturé me hante.

Et je l'aime tendrement.
Aussi sûr qu'il me détruit lentement.

Cousu à ma peau, doux morceau rapiécé
Cette foi semblable à des corps enchevêtrés
Me rappel quel être adapté au monde chaotique je fais.
Et jusqu'à mon dernier souffle je me subjuguerai de cette incapacité
A mes tourments me détacher
Je lui leur prisonnière ils sont mien autant que je suis leur.
Je n'ai plus peur et il n'est plus mien
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Très beau poème très cornélien, Raphaëlle. Vous avez mon vote.
·
Image de Richard
Richard · il y a
pas simple de "bien" aimer!!! un sujet fort.
mon vote Raphaelle

·
Image de Raphaëlle Ginger Zep
Raphaëlle Ginger Zep · il y a
Merci à vous ! J'espère qu'un autre de mes écrits vous touchera !
·